Symposium international sur la science et la technologie (SIST) : La 3e édition se penche sur la gestion et la valorisation des ressources naturelles

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, chargé de la recherche scientifique et de l’innovation, Urbain Ibrahim Coulidiati, a présidé, ce lundi 14 octobre 2019 à Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture de la 3e édition du Symposium international sur la science et la technologie (SIST) qui aura lieu du 14 au 18 octobre. Cette édition est placée sous deux thèmes majeurs : « Gestion, valorisation des ressources naturelles et développement durables » et « Migrations internationales ».

Co-organisée par le Centre national de le recherche scientifique et technologique (CNRST), l’Université Norbert-Zongo et l’Université libre du Burkina, la 3e édition du SIST (Symposium international sur la science et la technologie) a été lancée ce lundi 14 octobre 2019 à Ouagadougou. Pendant cinq jours, les acteurs de la science et de la technologie de ces trois institutions organisatrices se pencheront sur « la gestion, valorisation des ressources naturelles et développement durable » et « les migrations internationales ».

Urbain Couldiaty, ministre délégué en charge de l’enseignement supérieur et président de la cérémonie d’ouverture de la 3e édition du SIST

Deux thématiques d’actualité, selon le ministre délégué en charge de la Recherche scientifique, Urbain I. Coulidiati. Car la survie de la majorité des populations burkinabè repose sur l’utilisation rationnelle des ressources naturelles. Concernant les migrations internationales, le ministre noté qu’elles constituent une opportunité pour les pays d’accueil et de départ, mais dans certaines circonstances, elles se muent en drame humain.

Il a souligné que tous les domaines de la recherche en sciences humaines et sociales, en sciences agricoles et environnementales, en sciences appliquées et technologies et en sciences de la santé sont sollicités en vue d’une synergie d’action pour faire face aux défis du moment. Et ces réflexions, selon lui, permettront d’orienter les sociétés vers la résolution des problèmes communs dans l’intérêt de la préservation des ressources naturelles et vers une approche d’une gestion efficace et humaniste de la question migratoire.

Paul R. Tiendrébéogo, ministre des burkinabè de l’extérieur et parrain de la 3e édition du SIST

La tenue effective de ce symposium international sur la science et la technologie est à saluer, selon le parrain Paul R. Tiendrébéogo. Parce que les résultats de la recherche doivent contribuer à éclairer la décision politique et fournir des leviers pour un développement économique et social. Et c’est en ce sens, dit-il, que cette 3e édition du SIST revêt un double intérêt pour les Etats dans la mesure où elle implique l’intelligentsia africaine dans un cadre sous-régional, pour des réflexions qui se mèneront autour des spécificités nationales.

Outre ce point, le symposium touchera également à la question des migrations internationales. L’actualité montre au quotidien la nécessité de mener la réflexion pour y apporter les réponses qui siéent. « Des réponses qui passent par les révisions de notre approche de la question et nos politiques migratoires, au regard de leurs résultats mitigés, à savoir des problématiques comme l’emploi des jeunes, la gouvernance, les changements climatiques, la désertification, les conflits », a laissé entendre le ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’étranger.

les acteurs de la science et de la technologie, venus des quatre copins du monde pour participer à la 3e édition du SIST

Cinq conférences introductives pour le SIST 2019

Il est prévu, à l’occasion de ce SIST 2019, cinq conférences introductives, trois tables rondes, 280 communications orales et 39 communications par affiches, a annoncé le président du comité d’organisation, Dr Roger Nébié. Une édition à laquelle prennent part environ 300 acteurs du monde de la science et de la technologie, venus des quatre coins du monde, a-t-il signifié. Il a rappelé qu’après la tenue de la 1re édition en 2016 et de la 2e en 2017 qui avaient souhaité la pérennisation de cet évènement, c’est avec joie qu’ils accueillent cette 3e édition.

Dr Roger Nebié, délégué général du CNRST et président du comité d’organisation de la 3e édition du SIST

Et il sera question, au cours de cette édition, de réfléchir sur les ressources naturelles afin de faire le point des résultats de la recherche pour une gestion durable ces ressources, « car qui parle de développement durable, parle du développement d’aujourd’hui mais aussi pour les générations futures », a expliqué Dr Roger Nébié. C’est pourquoi, ajoute-t-il, il est important de voir par rapport à la question, qu’est-ce qui est fait ; comment l’on peut, à travers ce qui est proposé, faire des suggestions pour que les décideurs politiques puissent prendre des décisions allant dans ce sens.
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment