Surcharges routières : les chauffeurs routiers s’en démarquent

L’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) a exprimé ses inquiétudes quant à la gestion du système de fret à destination du Burkina ce 4 septembre 2020 à Ouagadougou. Au cours d’une conférence de presse axée sur trois points, l’Union a exhorté l’autorité de tutelle à l’application du décret 14 /2005 de l’UEMOA qui instruit la réduction des surcharges pour la préservation du patrimoine routier.

Non-mise en application du décret portant sur la gestion du fret en provenance et à destination du Burkina, les tracasseries routières au niveau national et la surcharge sont les griefs que l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) portent aux autorités de tutelle.

L’Union estime que les postes de contrôle sécuritaires mis en place suite à l’insécurité que traverse le pays sont devenus des postes de contrôles identitaires.

Sources de rackets et de tracasseries routières.

Face aux récents cas de surcharges de camions causant des dégâts, relayés sur les réseaux sociaux, Brahima Rabo, président de l’union au nom de ses camarades nie être mêlée à de telles pratiques.

Au contraire, cela est le résultat de la non application du décret 14/2005 qui réglementé le chargement du fret dans l’espace UEMOA a t-il regretté. Une mesure qui peine à être appliquée, surtout sur l’axe Tema-Ouagadougou, poursuit-il.

Mariam Ouedraogo

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment