Soutien humanitaire : Devoir de reconnaissance du Burkina au Vatican

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, a été reçu en audience, le 7 octobre 2021 au Vatican, à Rome, par le Secrétaire pour les Relations avec les Etats du Saint-Siège, Mgr Paul Richard Gallagher.

Le Burkina Faso est reconnaissant au Vatican pour toutes ses prières et sa solidarité à l’égard du Sahel. Présent à Rome dans le cadre d’une conférence intitulée « Rencontre avec l’Afrique », le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Alpha Barry, est allé, le 7 octobre 2021 au Vatican, exprimer la gratitude du Pays des hommes intègres au Secrétaire pour les Relations avec les Etats du Saint-Siège, Mgr Paul Richard Gallagher. « Le Saint père a toujours évoqué les difficultés auxquelles font face le Burkina Faso et le Sahel et lancé des appels à la communauté internationale pour soutenir notre pays », a déclaré le chef de la diplomatie burkinabè, à sa sortie d’audience.

Alpha Barry a en outre exprimé sa reconnaissance au Vatican pour les efforts faits par les Organisations non gouvernementales catholiques pour soutenir les populations en détresse au Burkina Faso dans la crise humanitaire.

Le ministre Barry a confié que le souverain pontife est toujours préoccupé par la situation sécuritaire et humanitaire au Burkina Faso.

Il a rappelé par ailleurs que le Sahel va célébrer le 22 octobre prochain le 40e anniversaire de l’Appel du Pape Jean Paul II, lancé en 1980 à Ouagadougou, lors de sa visite invitant à venir en aide aux pays de la région. Ce cri de cœur, a rappelé M. Barry, avait abouti à la création de la Fondation Jean Paul II pour le Sahel. Pour cette commémoration, a poursuivi le ministre en charge des affaires étrangères, le Vatican enverra un émissaire dans la capitale burkinabè. Il a rappelé à son homologue du Vatican que la plupart des défis évoqués par le Pape Jean Paul II en 1980 lors de sa visite à Ouagadougou demeurent, même si des efforts ont été faits par les différents gouvernements successifs dans les pays du Sahel. « Nous espérons qu’un autre appel soit lancé », a souhaité Alpha Barry.

En attendant, il a indiqué que le Pape François continue d’attirer l’attention de la communauté internationale, dans ses homélies, sur la crise sécuritaire et humanitaire au Sahel.

Anselme KAMBIRE

(Depuis Rome)

Related posts

Leave a Comment