Soutien aux forces de défense et sécurité : les ambassadeurs du Burkina Faso apportent plus de 22 millions de F CFA

Quinze ambassadeurs et consuls généraux du Burkina Faso ont rendu compte de leurs activités à l’étranger au président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, ce lundi dans la matinée.

Séjournant au pays dans le cadre de la 26e édition du Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO), ils sont venus, selon leur porte-parole, Alain Francis Gustave Ilboudo, ambassadeur du Burkina Faso à Paris, rendre compte au président du Faso de leurs activités dans leurs missions respectives et, recevoir des instructions.  Les ambassadeurs et consuls généraux ont mis en place une initiative pour venir en soutien aux forces de défense et de sécurité et traduire leur solidarité et leur compassion aux victimes du terrorisme. A cet effet, 22 400 000 FCFA ont été mobilisés, a annoncé Alain Ilboudo.

Selon le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération Alpha Barry, le président du Faso a salué le geste des ambassadeurs et consuls généraux.  Au cours de cette audience, le président du Faso a donné aux diplomates, des informations utiles sur la situation nationale, comme les efforts consentis par le gouvernement pour la sécurisation du pays, a fait savoir Alpha Barry.

« Les ambassadeurs et consuls généraux sont les premiers acteurs de la coopération avec les autres pays et les institutions internationales. Le point qui a été fait, c’est que la confiance des partenaires au développement reste forte » a expliqué le chef de la diplomatie burkinabè.

Le ministre Barry a rappelé qu’en l’espace de six mois, le président du Faso a été reçu chez certains partenaires importants : Pékin en Chine, Tokyo au Japon, Bruxelles en Belgique, Paris en France et, récemment, Berlin en Allemagne.

Cette confiance, a-t-il souligné, a permis au Burkina Faso d’accéder à un compact régional du Millénium challenge corporation (MCC). « Le président a demandé aux ambassadeurs de continuer à travailler de sorte que le Burkina Faso ait plus de coopération et de partenariat, afin de combler ce repli budgétaire que nous pouvons avoir sur les questions sociales », a conclu le chef de la diplomatie burkinabè.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Related posts

Leave a Comment