Soudan : Omar el-Béchir écope de 2 ans de prison en centre spécialisé

Epinglé pour corruption, l’ancien président Omar el-Béchir, destitué le 11 Avril 2019 par l’armée, a été condamné à deux ans de détention en centre correctionnel pour personnes âgées.

Quelques mois après sa destitution par l’armée sous la pression populaire, Omar el-Béchir, 75 ans, a comparu devant les juges d’un « tribunal spécial » dans une affaire de corruption liée à des fonds perçus de l’Arabie saoudite. Le verdict prononcé le 14 décembre 2019, à l’issue de ce procès l’a condamné à deux ans de détention centre correctionnel pour personnes âgées, car selon la loi soudanaise, toute personne âgée de plus de 70 ans ne peut être détenu en prison.

Les avocats de l’ex-président ont indiqué qu’ils feront appel de ce verdict « devant la cour d’appel et devant la haute cour ». Me Ahmed Ibrahim a toutefois, reconnu ne « pas avoir confiance dans le système judiciaire soudanais ».

La confiscation des fonds retrouvés au domicile d’Omar el-Béchir après son arrestation ont également été confisqué a indiqué le juge en charge de ce dossier.

Jusqu’à ce jour, les nouvelles autorités soudanaises se gardent de donner un retour favorable des deux mandats d’arrêt émis par la  Cour pénale internationale (CPI) sous les chefs d’accusation de « crimes de guerre », « crimes contre l’humanité » et « génocide » au Darfour.

Burkina24

Source : RFI

Related posts

Leave a Comment