Sondage présidentielle 2020 au Burkina Faso : Eddie Komboïgo devant Marc Kaboré et Zéphirin Diabré au 1er tour.

Le Burkina Faso se prépare à choisir son président de la République à la suite de la Guinée et de la Côte d’ivoire. Plus de cinq millions de Burkinabès iront aux urnes, dimanche 22 novembre prochain. Ce scrutin se déroule dans un contexte sécuritaire précaire et cristallise plusieurs enjeux voire défis. Le président sortant Roch Marc Christian Kaboré, élu en 2015, est candidat face à 12 autres candidats, dont Zéphirin Diabré, le chef de file de l’opposition.

Ainsi, le candidat Kaboré va, concurremment, à la conquête des voix des Burkinabè avec le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Eddie Komboïgo. Choisi au détriment des anciens à l’instar de Kadré Desiré Ouedraogo, cet homme d’affaires est le candidat du parti de l’ancien président, Blaise Campaoré.

D’autres candidats dont entre autres Gilbert Noel Ouédraogo de l’ADF/RDA, Kadré Desiré Ouedraogo, ancien président de la commission de la Cédéao et Yacouba Isaac Zida, ex-Premier ministre sous la transition sont également en lice.

Dans cette optique et en vue de déterminer les avis et les intentions de vote des Burkinabè en âge de voter aux élections présidentielles 2020, le cabinet de sondage Afrique Opinion et IEI EUROPA ont réalisé, du 04 au 15 novembre 2020, un sondage d’opinion au Burkina Faso.

Méthodologie du sondage
De nature indépendante, ce sondage s’est appuyé sur 1 200 personnes inscrites sur les listes électorales, constituant un échantillon représentatif de la population du Burkina Faso âgée de 18 ans et plus. Il a été réalisé dans 10 régions du pays à l’exception de trois à savoir les régions du Sahel (Dori), du Nord (Ouahigouya) et une partie du Centre Nord (Kaya).

Ainsi, pour recueillir ces avis et intentions des électeurs burkinabè, trois moyens ont été utilisés. Ces moyens sont notamment électronique (en ligne), téléphonique et le face à face. Précisons que le face à face a été pratiqué dans les grandes villes du pays.

Aussi, le questionnaire en face à face et en ligne a-t-il été administré en Français, en Mooré, en Fulfudé, en Mossi, en Dioula et en Bissa. Elles sont les langues dominantes au pays des hommes intègres. Ledit questionnaire portait sur les différents aspects importants devant orienter ou déterminer le vote des électeurs pour les 13 candidats en lice.

Résultats des sondages d’Afrique Opinion et IEI EUROPA
Selon les sondages, ces trois candidats sont considérées comme les candidats ayant plus de chance pour sortir au premier tour. Ainsi, le candidat du CDP, Eddie Komboïgo devance le président sortant avec 33 % des intentions de vote contre 29% pour Kaboré. Le chef de fil de l’opposition, Zéphirin Diabré obtiendrait 23% d’intentions de vote au premier tour. Kadré Desiré Ouedraogo et Gilbert Noel Ouedraogo recueilleraient respectivement 5% et 2%. Les autres candidats ne feraient pas de poids et oscilleraient entre 1% et 0,5%.

Pour ce qui est du déroulement du scrutin, pour l’heure, aucune irrégularité majeure n’a été signalée. Ce qui prouve que le scrutin se déroulera de façon libre, équitable et transparente. Ce qui rassure plus c’est la composition de la mission d’observation de la Cédéao avec à sa tête le guinéen Kabiné Komara.

https://lejournalinfo.com/politique

Related posts

Leave a Comment