Soleimani visait quatre ambassades américaines, affirme Donald Trump

Les États-Unis ont également dévoilé vendredi de nouvelles sanctions visant huit hauts responsables de la République islamique d’Iran.

Source AFP

Plus d’une semaine après la mort de Qassem Soleimani, les langues se délient du côté de Washington. Dans un premier temps, c’est le secrétaire d’État Mike Pompeo qui révélait que le puissant général iranien prévoyait des attaques contre « des infrastructures américaines, dont des ambassades américaines, des bases militaires, des installations américaines à travers la région ». Un peu plus tard dans la journée, c’était au tour de Donald Trump de livrer plus de détails. Incité sur Fox News à se montrer plus précis, le président américain a pour la première fois avancé un chiffre. « Je peux révéler que je pense que quatre ambassades auraient été concernées », a-t-il affirmé, indiquant simplement que celle de Bagdad aurait « probablement » fait partie des cibles.

Les États-Unis ont également dévoilé vendredi de nouvelles sanctions contre l’Iran. Deux jours après le discours de Donald Trump écartant une réponse militaire et éloignant – pour l’heure – le spectre d’une guerre, le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, a annoncé des sanctions visant huit hauts responsables de la République islamique. Ali Shamkhani, secrétaire général du Conseil suprême de la sécurité nationale, fait partie des personnalités visées.

Le secteur industriel iranien visé

Interrogé sur le manque de lisibilité de la stratégie américaine, Steven Mnuchin s’est dit confiant « à 100 % » dans le fait que les sanctions économiques fonctionnent. « Il ne fait aucun doute qu’en coupant les finances au régime, nous avons un impact », a-t-il avancé, affirmant que l’Iran avait été privé de « dizaines de milliards de dollars » qu’ils auraient pu utiliser pour « des activités terroristes dans toute la région ».

L’administration Trump a par ailleurs visé le secteur industriel iranien : 17 producteurs de métaux et sociétés minières iraniens, un réseau de trois entités basées en Chine et aux Seychelles et un navire impliqué dans l’achat, la vente et le transfert de produits métalliques iraniens.

Source: lepoint.fr

Related posts

Leave a Comment