Six soldats tués lors d’une attaque jihadiste dans le nord-est du Nigeria

Six soldats nigérians sont morts dans une embuscade menée par des jihadistes de Boko Haram affiliés à Daesh. Les affrontements qui ont suivi l’attaque du convoi militaire ont aussi causé la mort de trois jihadistes .

Des jihadistes de la faction de Boko Haram, affiliée à l’organisation de terroriste Daesh, ont tué six soldats dimanche dans une embuscade tendue à une patrouille dans le nord-est du Nigeria, ont déclaré des sources de sécurité lundi.

Des combattants du groupe terroriste en Afrique de l’Ouest (ISWAP), armés de fusils et de lance-grenades, ont attaqué un convoi militaire à l’extérieur du village de Tungushe, à 22 kilomètres de la capitale de l’Etat de Borno, Maiduguri.

Les jihadistes ont attaqué deux véhicules en embuscade

« Deux fourgons de la patrouille ont essuyé les tirs des terroristes et le véhicule de tête a été touché par une RPG (lance-roquettes), tuant six soldats à bord », a déclaré une source de sécurité à propos de l’attaque. Trois jihadistes ont également été tués lors d’un affrontement avec des soldats à la suite de l’embuscade, a indiqué une autre source de sécurité.

Tungushe et ses environs ont été pris pour cible à plusieurs reprises par l’ISWAP et la faction rivale de Boko Haram, qui attaquent les troupes et effectuent des raids dans les villages pour obtenir de la nourriture et du bétail.

L’insurrection islamiste qui dure depuis dix ans dans le nord-est du Nigeria et sa répression ont fait 35.000 morts et déplacé environ deux millions de personnes. Le conflit s’est étendu au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins, ce qui a amené une coalition à combattre les groupes jihadistes au niveau régional.

Related posts

Leave a Comment