Site de l’université Ouaga 2 : Les premiers étudiants attendus en décembre 2019

Le Premier ministre Christophe Dabiré a effectué une visite de terrain, ce 10 octobre 2019, sur le chantier de construction de l’université Ouaga 2 à Gonsé, en compagnie du ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Alkassoum Maïga, et le président de l’université Ouaga 2, Adjima Thiombiano. Objectif, s’imprégner de l’état d’avancement des travaux. Sur le chantier, le chef du gouvernement a pu constater que plusieurs bâtiments ont été réalisés au niveau de l’Unité de formation en Sciences et technologie (UFR/ST). Le site pourrait être bientôt inauguré et recevoir ses premiers étudiants d’ici décembre prochain.

En ce début d’octobre, mois de la rentrée scolaire et universitaire, le chef du gouvernement a voulu s’imprégner de l’état d’avancement du chantier de l’université Ouaga 2. Ainsi, ce 10 octobre 2019, Christophe Dabiré a pu constater que les bâtiments pédagogique et administratif, ainsi que le centre médical et une cité universitaire de 408 lits sont presque achevés au niveau de l’Unité de formation en Sciences et technologie (UFR/ST). 24 milliards de F CFA ont déjà été investis.

Le Premier ministre en visite dans les dortoirs (1)

D’autres infrastructures sont en voie d’achèvement et d’autres en phase avancée de construction. Le bilan global des travaux est jugé satisfaisant par le Premier ministre. Il estime que d’ici décembre prochain, « l’université pourrait être inaugurée et accueillir ses premiers étudiants avec toutes les commodités ».

En effet, sur le site de Ouaga 2, en matière d’infrastructures pédagogiques, il y a 10 mille places qui sont quasiment prêtes ; certaines infrastructures ont été livrées depuis 2016. Le nombre de places passera bientôt à 12 mille. Sur le domaine social, Ouaga 2 a déjà une cité de 408 lits entièrement prête et presque équipée, un restaurant de 700 places et un autre de 600 places en cours d’achèvement.

Le batiment pédagogique en finition

Au total, d’ici décembre prochain, l’université aura 2 000 lits disponibles pour les étudiants et des amphithéâtres jumelés de 750, 1 000 et 1 500 places. Le taux global d’avancement des travaux est estimé entre 40% et 50%. La particularité de Ouaga 2 est qu’elle bénéficie d’un centre médical ultra-moderne et hyper-équipé. Ce centre, composé de plusieurs entités, est presque achevé. « L’originalité de cette université est qu’elle se construit à petits pas mais sûrement. Et nous pensons opérationnaliser l’université très bientôt », s’est réjoui le président de l’université Ouaga 2, Pr Adjima Thiombiano.

Le président de Ouaga II Adjima Thiombiano

Disposant d’une superficie de 1 890 hectares, Ouaga 2 exploite actuellement le quart de cette superficie. Des extensions sont envisagées avec d’autres projets en cours de validation. Le site de Ouaga 2 est subdivisé en plusieurs blocs dont l’administration, le bloc pédagogique, les pavillons et les complexes abritant les Unités de formation et de recherche (UFR).

La construction de l’université Ouaga 2 vise à décongestionner les UFR Sciences politiques et Sciences économiques car les plus grands effectifs viennent de ces deux unités de formation qui comptent à elles seules environ 18 mille étudiants. « Je félicite les entreprises pour l’évolution des travaux lancés il y a juste une année. L’ambition du gouvernement est de doter les universités d’infrastructures de qualité et en nombre suffisant », a déclaré le chef du gouvernement, Christophe Dabiré.

Le Premier ministre visitant un laboratoire en finition

Pour la construction de l’université, certains habitants de la localité ont dû céder leurs terrains. Et sur la question des dédommagements, le Premier ministre a rassuré que toutes les dispositions sont prises pour leur permettre d’entrer en possession de leurs droits. Ouaga 2 va ouvrir ses portes d’ici décembre prochain, avec toutes les commodités, afin de permettre aux étudiants de bénéficier d’enseignements de qualité.

En rappel, ce projet est financé par l’Etat burkinabè et ses partenaires, pour un montant total de plus de 12 milliards 121 millions de francs CFA.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment