Semaine du numérique : Les TIC pour tous au Burkina

En marge de la 16e édition de la semaine du numérique, le ministère du développement de l’économie numérique et des postes a organisé du 08 au 10 septembre 2020, une formation en bureautique au profit des personnes vivant avec un handicap visuel. Pendant trois jours, les participants se sont familiarisés avec l’outil informatique. La formation a pour objectif de renforcer les capacités des participants afin qu’ils soient plus efficaces dans leurs services respectifs.

Bernadine Noukouni

Comme promis en 2019, par le ministère du développement numérique lors de la 15e édition de la semaine du numérique, la formation en bureautique des personnes vivant avec un handicap visuel s’est tenue. C’est une initiative qui a mobilisé 30 participants, venus des différents ministères.

« Nous avons appris comment saisir des documents dans Word, insérer un tableau et les recherches sur Internet. Cette formation a été d’un bon appui pour nous parce que nous avons reçu une formation de base mais, ce n’était pas aussi approfondie. On a donc beaucoup appris et on souhaiterait approfondir les connaissances et maintenir le niveau pour être performant dans nos services », affirme, Bernadine Noukouni, une participante à la formation.

A en croire, Abdoulaye Ouédraogo, représentant des participants, cette formation a été bien plus que nécessaire dans la mesure où elle permettra aux personnes vivant avec un handicap visuel d’être « autonome et de bénéficier du droit en égalité de chances ».

Intégrer le module informatique dans le programme

Les bénéficiaires ont émis quelques doléances à madame la ministre. Ils demandent leur dotation en matériel adapté pour pouvoir jouir de leur vocation. « Nous souhaitons qu’on étende la formation dans les autres régions. Que cette formation soit intégrée dans le programme des écoles et avec un matériel adapté. Avec les nouvelles technologies d’information et de communication, nous sommes en partie dans le monde qui nous entoure et nous ne voudrions plus être en reste », affirme Abdoulaye Ouédraogo.

Pour le ministre du développement numérique, Hadja Fatimata Ouattara, le défi, c’est de leur doter en équipement adapté à leur condition physique. « Ce sont des agents de développement à part entière, il est donc important qu’ils aient des équipements pour qu’ils puissent contribuer. Et de ce fait, travailler à diminuer la stigmatisation parce ce que s’ils ne sont pas équipés, ils n’arriveront pas à travailler comme les autres d’où la stigmatisation ».

Il est important pour Hadja Fatimata Ouattara de se pencher sur cette question parce que le handicap est aussi source d’innovation.« Quand on travaille à trouver des équipements adaptés à leur condition, il arrive que ces équipements servent aux personnes qui ne sont pas en situation de handicap. J’ai parlé tout à l’heure de la télécommande qui au début était pour pallier à une inaccessibilité, aujourd’hui c’est devenu un outil incontournable », fait-elle savoir.

Les participants repartent garnis de connaissances en ce qui concerne l’outil informatique munis de leur attestation.

Nafisaitou VEBAMA

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment