Sécurité : qui sont les membres des groupes armés libérés en échange des otages au Mali?

Les autorités maliennes ont procédé à la libération de plusieurs membres des groupes armés(206) au cours de la semaine du 03 au 05 octobre 2020 en échange de la remise en liberté de Soumaïla Cissé chef de file de l’opposition malienne et de la Française Sophie Pétronin. Parmi eux, on retrouve des combattants qui ont participé à des attaques meurtrières au Mali comme au Burkina Faso.

Selon rfi, parmi ces combattants du groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) figure le nom du Mauritanien Fawaz Ould Ahmed Cadre du groupe al-Mourabitoune, lié à Aqmi et fondé par Mokhtar Belmokhtar, celui que l’on surnomme « Ibrahim N°10 ». Il a fait partie en 2015 des assaillants du restaurant la Terrasse, à Bamako.Il organise les attentats du Byblos à Sévaré, quelques mois plus tard, ou de Grand Bassam en Côte d’Ivoire en 2016.

Il y a également Mimi Ould Baba Ould Cheick. Arrêté au Mali en 2017 par la force française Barkhane, il est accusé d’être l’un des cerveaux des attentats de Grand Bassam, de l’hôtel Splendide et du café Cappuccino à Ouagadougou en janvier 2015.

Leur libération n’a pas été confirmé par les autorités maliennes mais selon rfi une source haut-placée ayant eu accès aux différentes listes fournies par les jihadistes – trois au total – et aux coulisses des négociations est catégorique : par discrétion, les noms de Fawaz Ould Ahmed et de Mimi Ould Baba Ould Cheick n’apparaissent pas sur les listes. Mais ils ont bel et bien été libérés.

Quant aux autres prisonniers libérés, ils ne sont pas des cadres importants des groupes armés.

Fariska Barsan
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment