Sécurité : Divergence entre le Mali et la France concernant le dialogue avec les terrortistes

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, achève ce 26 octobre 2020 une visite de 48 heures au Mali. Il a rencontré les mouvements armés signataires de l’accord de paix d’Alger pour parler du processus de paix. Plusieurs conventions de coopérations ont été signées même si Paris et Bamako ont des avis différents quant à la question de possibles discussions avec les groupes terroristes.

Pendant que le Mali entend discuter avec les groupes armés qui endeuillent quotidiennement les familles, la France , elle de son côté préfèrent les combattre. Selon Jean-Yves Le Drian ” les groupes terroristes sont à combattre. Les groupes armés qui sont pour la mise en œuvre de l’accord de paix (l’accord de paix d’Alger) sont des partenaires”.

Le Premier ministre malien Moctar Ouane quant à lui affirme ” «je crois également utile sur cette question de me faire l’écho des conclusions du Dialogue national inclusif qui a eu lieu chez nous et qui a très clairement indiqué la nécessité d’une offre de dialogue avec ces groupes armés, rappelle le dirigeant malien. Je pense qu’il faut voir en cela une opportunité d’engager de vastes discussions. »

Selon la radio france internationale, sur le sujet d’un possible dialogue ou non avec les groupes armés du nord du pays, Paris et Bamako ne sont donc pas totalement sur la même longue d’onde.

Fariska Barsan

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment