Sécurité : c’est la précarité qui pousse vers le terrorisme (Serge Oulon)

Comment comprendre les attaques terroristes au Burkina? Quel portrait robot établir des individus armés non identifiés qui attaquent ? A qui la faute peut-elle être imputée ? Et quelles sont les solutions envisageables ? Ce sont là quelques questions aux quelles le journaliste Serges Atiana Oulon a tenté de répondre à travers son livre « Comprendre les attaques armées au Burkina Faso : profil et itinéraire de terroristes ».

Ceux qui attaquent le Burkina Faso sont des Burkinabè. La principale cause de leur enrôlement dans les groupes terroristes, c’est la « précarité, déclare l’auteur du livre, qui a rencontré certains d’entre eux et qui en retrace l’histoire.

Parmi les terroristes et les présumés terroristes, il y a par exemple « Abdoulaye Sawadogo qui a été abattu à Rayongo. C’est un jeune qui est né à Bobo-Dioulasso, qui n’a pas fait un long parcours à l’école, s’étant arrêté au CE1. Il s’est retrouvé à errer, il a vendu des sacs à Rood Woko (NDLR : Grand marché de Ouagadougou) », une histoire parmi tant d’autres racontées pour interpeller les Burkinabè.

La situation sécuritaire est tellement critique que dans les alentours de Barsalgho, sur 75 villages, seulement 10 existe à ce jour, a déclaré Serge Oulon, qui cite le maire de Barsalgho.

Selon l’auteur, le G5 Sahel est une entreprise dont « la mort est programmée ». Pourquoi? Et quelles solutions adopter ? La réponse dans le livre. Mais

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment