Santé : Le Burkina se prépare pour la saison épidémique 2019-2020

Ce vendredi 31 janvier 2020 se tient au CHU de Tengandogo, à Ouagadougou, la rencontre préparatoire de la saison épidémique 2019-2020 avec les gouverneurs et les autres acteurs de la gestion des épidémies. Lors de la cérémonie d’ouverture de cette rencontre, des prix ont été remis par le ministère de la Santé avec l’appui de Davycas International, aux meilleurs utilisateurs de la plateforme STELab, une plateforme électronique de gestion des données épidémiologiques.

Comme à l’accoutumée, en début d’année, les acteurs de la gestion des épidémies et les gouverneurs se retrouvent pour évaluer les épidémies auxquelles le Burkina Faso a fait face l’année écoulée, et se préparer aux éventuelles épidémies à venir.

A en croire la ministre de la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué, en 2020, le Burkina Faso risque de faire face à des épidémies de méningite. En effet, au cours de l’année 2019, des épidémies localisées dues au méningocoque C ont été enregistrées dans des zones de surveillance des districts sanitaires de Diapaga dans la région de l’Est et de Sebba au Sahel. Pour contrer ces épidémies, des campagnes de vaccination réactive ont eu lieu dans ces districts. Toujours au cours de l’année 2019, des épidémies de méningite ont été enregistrées dans quelques districts de deux pays frontaliers du Burkina Faso.

Face donc à cet éventuel risque d’épidémie de méningite, il est nécessaire que l’ensemble des acteurs de la gestion des épidémies se préparent à y faire face. « Si on n’est pas prêt, quand l’épidémie est là, c’est tellement rapide. C’est comme une flamme et donc on ne peut plus rattraper », explique la ministre.

La rencontre préparatoire de la saison épidémique 2019-2020 qui se tient ce vendredi 31 janvier 2020 sera donc l’occasion de mieux outiller aussi bien les gouverneurs des 13 régions du Burkina, que les autres acteurs de la gestion des épidémies contre les épidémies en général et contre particulièrement celle de la méningite.

Pour lutter contre les épidémies, outre cette rencontre préparatoire, un plan de préparation et de riposte à une éventuelle épidémie de méningite en 2020 a été adopté le 8 janvier 2020 en Conseil des ministres. Ce plan sera d’ailleurs présenté aux participants à la présente rencontre, afin que chaque acteur s’approprie son rôle pour une meilleure coordination de la riposte en cas d’épidémie. « Le fait de savoir qui fait quoi va amener à une meilleure coordination des activités, pour qu’on n’aille pas dans tous les sens. Parce que quand on va dans tous les sens, on ajoute des effets délétères aux effets de l’épidémie », souligne Pr Lougué.

Le ministère de la Santé procède aussi actuellement au pré-positionnement des médicaments et consommables de prise en charge des cas de maladies à potentiel épidémique dans toutes les régions sanitaires et centres hospitaliers du pays.

Davycas International et le ministère de la Santé récompensent les meilleurs utilisateurs de la plateforme STELab

Système informatisé de gestion des données de la surveillance épidémiologique intégrant des données de laboratoire, STELab (Système de Traçabilité des données Epidémiologiques et des échantillons de Laboratoire) est une plateforme qui a été mise en place en 2018 par le ministère de la Santé avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, notamment le CDC Atlanta et Davycas International.

Cette plateforme permet la collecte et la gestion au cas par cas des données épidémiologiques et de laboratoire en temps presque réel depuis les districts sanitaires jusqu’au niveau central/laboratoires de référence en passant par le niveau régional.

Et depuis 2018, cette plateforme qui couvre tous les districts sanitaires permet de disposer en temps réel des données au cas par cas de la méningite. A en croire la ministre de la Santé, STELab a d’ailleurs permis d’amoindrir les effets néfastes de la non transmission des données lors des mouvements d’humeur au sein de son département, ce qui a permis d’effectuer malgré tout une surveillance épidémiologique de la méningite.

Pour donc encourager l’appropriation nationale, mais aussi individuelle de STELab par les gestionnaires de données et faire de cette plateforme l’outil principal des données de la surveillance, le ministère de la Santé avec l’appui de Davycas International a institué un prix du meilleur utilisateur de la plateforme STELab.

Et pour 2019, le palmarès se présente comme suit : dans la catégorie CHR, le 2e prix revient au Centre hospitalier régional de Kaya qui obtient un trophée et une enveloppe de 300 000 F CFA et le 1er prix au Centre hospitalier régional de Banfora qui reçoit en plus du trophée, la somme de 500 000 F CFA.

Les lauréats des prix du meilleur utilisateur de la plateforme STELab en compagnie des officiels

Dans la catégorie district, le 3e prix revient au district de Ouargaye qui repart avec un trophée et 150 000 F CFA, le 2e prix au district de Sindou qui en plus du trophée reçoit 300 000 F CFA et le 1er prix revient au district sanitaire de Diapaga qui repart avec une enveloppe de 500 000 F CFA et le trophée.

Dans la catégorie meilleur laboratoire de niveau national, c’est le CHU Yalgado Ouédraogo qui s’octroie le trophée plus une enveloppe de 500 000 F CFA.
La version 2.0 de la plateforme STELab sera mise en place au cours du premier trimestre de l’année 2020 et intégrera toutes les maladies sous surveillance hebdomadaire.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment