Santé/Covid-19: Les acteurs des médias outillés pour informer en période de crise sanitaire

Selon la Coordination des urgences sanitaires du Burkina, les statistiques montrent que ces dernières semaines la transmission de la covid19 est beaucoup plus communautaire. Ce qui veut dire que la maladie est toujours active alors qu’il y a un relâchement de la part de la population. Il est donc nécessaire de rappeler l’existence de la maladie, d’où une formation à l’endroit des journalistes pour mieux les outiller afin de susciter leur participation dans la lutte contre cette pandémie. La formation est organisée par le ministère de la communication ce 25 septembre 2020 à Ouagadougou.

L’objectif de la formation est de mobiliser les journalistes afin de susciter leur adhésion à la campagne de sensibilisation contre la pandémie à coronavirus.
<<Il faut que le burkinabé sache que le coronavirus est une réalité. C’est une maladie qui attrape tous le monde. Il faut donc mettre en pratique les conseils des mesures barrières pour éviter que la covid19 soit une élément qui puissent entacher le développement économique du pays>>, indique Fulgence Dandjinou, ministre de la communication.

Pour le ministre de la communication, le regain de la maladie ces derniers jours et le relâchement de la pratique des mesures barrières par la population, nécessite que les journalistes puissent être formés afin <<d’intensifier la sensibilisation au respect de ces mesures barrières>>.

Venus de diverses régions, les journalistes ont été situés sur leur rôle en cas de crise sanitaire comme la Covid-19. Les journalistes doivent donc en cette période être le relais d’information juste sur la maladie, travailler aussi à briser la panique et montrer à la population la nécessité de respecter les mesures barrières pour éviter la maladie.

Rôle des médias en période de crise sanitaire

Selon le formateur Baba Hama il est attendu des journalistes en période de crise sanitaire, un apport en information juste pour permettre à la population de prendre des dispositions adéquates en la matière. Aussi peuvent ils être les relais des personnes habilitées à donner les consignes nécessaires pour juguler cette crise.

<<En résumé les journalistes devraient jouer leur rôle d’informateur pour permettre aux populations de ne pas céder à la panique et faire face à la crise>>, dit-il.

<< Je crois que grâce aux médias, les populations ont été informées sur la nature de cette pandémie, les risques encourus. Elles ont eu droit à l’information nécessaire pour se protéger et protéger leur entourage>>.

Pour le formateur, les médias ne doivent pas baisser la garde en ce qui concerne la sensibilisation. Face au regain de la pandémie constatée, il est plus que nécessaire selon Baba Hama, que le medias redoublent d’ardeur pour porter l’information qu’il faut. <<C’est-à-dire une information provenant des professionnels de la santé qui maîtrise la question. Tant qu’on aura pas éradiqué cette pandémie, il faudra toujours en parler. Même si elle était éradiquée, il faut continuer à en parler. Puisqu’on doit tirer les leçons de la pandémie. C’est en tirant leçon de tout ce qu’on a pu faire comme action pour juguler telle ou telle pandémie qu’on est mieux armé à faire face à d’autres pandémies qui peuvent survenir>>.

Nafisiatou VEBAMA
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment