Saint Valentin : Les derniers clients trouvent toujours leur compte au lendemain de la célébration

Le 14 février 2021 a été célébrée partout dans le monde la fête de l’amour. Entre divers objets mis en vente, les populations avaient l’embarras du choix pour offrir les présents. Au Burkina Faso, cette journée a favorisé la création de plusieurs petits commerces et étalages. Au lendemain de la Saint Valentin, certains clients sont toujours à la recherche de présent pour leurs partenaires. Les commerçants quant à eux ont décrié la morosité du marché cette année, due en partie au commerce en ligne. 

Offrir un présent demeure une coutume depuis plusieurs années au Burkina Faso. Dans les rues de la capitale, chacun use de ses moyens et ses techniques pour surprendre et émerveiller son conjoint. C’est là, la vision de Alex Poda. Celui-ci a décidé de sortir de l’ordinaire en offrant son présent le lendemain de la célébration. Selon lui, réalisateur de profession, c’est l’effet de suspense qu’il recherche. « J’ai voulu faire une petite différence comparée aux autres ; juste que j’ai voulu lui faire le cadeau le lendemain de la fête, pour lui mettre un peu le doute dans la tête, et envoyer un peu de suspense dans notre relation », a-t-il expliqué.

M. S, lui offrira son présent de la Saint Valentin à sa dulcinée ce lundi 15 février 2021. Il justifie ce retard par une contrainte de service qu’il avait le 14 février. « J’étais de garde hier ; je n’ai pas pu fêter ! » a-t-il dit en précisant que la saint Valentin se célèbre chaque jour, lorsqu’on est avec la bonne personne.

Cette année, certains commerçants de cadeau occasionnel, affirment n’avoir pas fait un bon chiffre d’affaire comparativement aux années précédentes. Ainsi Oumoul Balima, commerçante d’un tablier à cadeau sur l’avenue Babanguida, accuse l’usage des réseaux sociaux pour les commerces en ligne d’être la principale cause de la morosité du marché. « Par rapport à l’année passée je trouve que ça ne s’est pas vraiment bien passé, parce que tout se passe maintenant sur les réseaux sociaux, particulièrement sur Facebook, on publie plusieurs articles concernant la Saint Valentin. Cette année les gens préfèrent passer les commandes sur les réseaux sociaux que se déplacer venir, parce que c’est un peu perdre plus de temps. Du coup, les gens préfèrent plus appeler et se faire livrer » a-t-elle expliqué en relevant la difficulté liée à leur emplacement qui n’a pas favorisé la clientèle.

Les hommes sont plus mobilisés à offrir les cadeaux !

Cependant Oumoul Balima a constaté qu’à la différence des autres années, la participation des femmes à l’achat des cadeaux à fortement baissé. « Les hommes s’investissent plus dans la journée de la Saint Valentin que les femmes. Nos clients étaient 98% d’hommes, et les femmes la majorité était des dames d’environs 50 ans en allant ! Mais les jeunes filles elles ne font pas d’efforts » ; a-t-elle racontée en précisant toujours la présence des hommes même au lendemain de la célébration.

Contrairement à Oumoul, Ivette Ilboudo elle, a trouvé favorable le marché de cette année. « Nous avons commencé un peu un peu. Tout était rempli mais maintenant c’est fini. La journée d’hier était vraiment merveilleuse : y avait du monde, chacun vient pour chercher donner à son amoureux ». Aujourd’hui encore cette dernière se réjouis d’une certaine affluence.

Tout compte fait, on pourrait alors se questionner une fois de plus sur le fait ce soient les hommes qui offrent plus les présents par rapport aux hommes ?
Ainsi, le fait que certaines femmes ‘‘se donnent’’ à leurs conjoints comme cadeau ne serait pas la contrepartie du présent des hommes ?

Alex SOME
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment