Royaume de Ouagadougou : Des frissons entre le Gounghin Naaba et le Laarle au sujet d’un livre à paraitre

Le Laarle Naaba Tigré a entrepris d’écrire un livre sur son ministère, qu’il dirige auprès du Moogho Naaba. Il devrait s’intituler « la dynastie de Laarle Naaba Rabila à Laarle Naaba Tigré ». Seulement, le Gounghin Naaba, un autre ministre du Moogho, après avoir pris connaissance du document a dans une lettre, accusé le Laarle Naaba de vouloir travestir l’histoire.

Des bisbilles entre les ministres du Moogho Naaba Baongho, royaume de Ouagadougou. Depuis peu, le Laarle Naaba Tigré, un ministre du roi a décidé d’écrire un livre sur la dynastie de sa famille. Avant la publication, il a tenu à prendre l’avis de ses collègues ministres. C’est ainsi que le Gounghin Naaba a reçu une copie du livre. Seulement, après lecture, ce dernier a estimé que dans beaucoup de parties du livre, son auteur tente de travestir l’histoire. La principale pomme de discorde se trouve à l’appellation que veut se donner le Laarle Naaba. C’est le « Dim Tansoba ». Ce titre correspond à l’appellation moderne du « chef d’état-major particulier de la présidence ».

Or ce titre, explique le Gounghin Naaba est porté par le Mous Tansoba, résidant à Tansobtenga, à l’Est de Ouagadougou. Il explique aussi que le Mous Tansoba et lui sont des frères. C’est pourquoi il a bien voulu consulté son ainé avant toute réponse. Il assure que l’appellation du Laarle par « Dim Tansoba » est une attribution du Laarle Naaba Tigré. Le Gounghin Naaba a même fait appel à l’histoire. Il a rappelé que l’arrière grand père du Laarle Naaba a été envoyé par le Wiidi Naaba (ministre de la défense » en soutien à Wiougou, un envoyé du Gounghin Naaba pour défendre Koudougou contre les Gourounsi.

Mais même cela, il n’a pas été intronisé comme chef. Au contraire, rappelle-t-il, c’est avec son grand-père, le Laarle Naaba Ambga que le Moogho Naaba a attribué un bonnet. C’était en 1928 sous le règne du Moogho Naaba Komm II. Il a aussi souligné que dans le temps, tout homme qui avait les aptitudes à se battre, pouvait recevoir l’appellation de « tansoba » ou guerrier. C’était le cas de Pawit Raogo. Mais, cela ne confère pas la personne le rang de ministre. Le Gounghin Naaba tout en saluant l’initiative a tout de même invité le Laarle Naaba à se consacrer lui-même à l’écrire de son document. La discorde est-elle installée au sein du gouvernement du royaume de Ouagadougou, la suite des événements nous le dira.

Synthèse : Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment