Route Banfora-Mangodara : En attendant l’Etat, les populations se mobilisent pour réparer la voie

L’Association des ressortissants de la commune de Mangodara à Bobo-Dioulasso (ARECOMB) a procédé au lancement du projet « Ma route et moi », le lundi 26 août 2019 à Nianiagara. Le top de départ a été donné par N’Golo Drissa Ouattara, président du Conseil régional des Cascades.

Le Burkina Faso traverse une période critique marquée par des marches de protestation, des attaques terroristes… C’est dans ce contexte que les populations de Mangodara et de Tiefora, plutôt que de marcher pour réclamer le bitumage de la Route départementale 65 (RD65), ont choisi de prendre les choses en main.

En effet, à l’initiative de l’Association des ressortissants de la commune de Mangodara à Bobo-Dioulasso (ARECOMB), ces populations sont sorties pour le lancement du projet « Ma route et moi », le lundi 26 août 2019 à Nianiagara. Ce projet a pour objectif de rendre la route Banfora-Mangodara praticable en période d’hivernage.

L’initiative est née du constat que la commune de Mangodara, grande productrice d’ignames, a du mal à se développer du fait du mauvais état de la route qui la relie à Banfora, chef-lieu de la région.

Maintes fois, les populations ont reçu des promesses fermes de bitumage de cette route. Mais ces promesses n’ont pas connu de suite favorable. Par exemple, le bitumage de cette route était prévue dans le cadre du premier compact du Millenium challenge account (MCA). Mais, au grand dam des populations, le programme a pris fin sans que cela soit fait.

Par ailleurs, le tronçon n’a plus connu d’entretien depuis 2014. Il s’est donc considérablement dégradé, et cette situation ne semble pas émouvoir les autorités. Conséquence, cette route a causé plusieurs pertes en vies humaines, surtout au niveau du pont de Nianiagara qui est sur le point de céder.

Lasse d’attendre une réaction des autorités, l’ARECOMB a décidé d’organiser les populations riveraines de cette route départementale pour mettre en œuvre le projet « Ma route et moi ». C’est à Nianagara, localité située à une quinzaine de kilomètres de Banfora, que les travaux ont été lancés par le parrain N’Golo Drissa Ouattara, président du Conseil régional des Cascades.

N’golo Drissa Ouattara Président du Conseil Régional des Cascades

Le coordonnateur du projet, El Hadj Bamoussa Ouattara, a salué l’implication des populations qui, au lieu de marcher jusqu’au gouvernorat de Banfora pour se faire entendre par les autorités, ont accepté d’adhérer au projet de l’ARECOMB en contribuant en premier, en attendant que l’Etat prenne le relai. « Marcher est devenu un effet de mode et on doit montrer le peu que nous pouvons faire. (…) Si nous arrivons à réparer cette voie, même si on n’a pas le goudron, les gens pourront circuler à l’aise », a-t-il lancé.

Le parrain N’Golo Drissa Ouattara s’est beaucoup investi dans ce projet, en mettant à disposition ses propres machines et en offrant du gravillon. Il s’est également engagé à prendre en charge la réparation du pont pour éviter qu’il cède. Le parrain a appelé tous les ressortissants de la localité et toutes les bonnes volontés à apporter leur contribution, que ce soit en espèces ou en nature (repas pour les ouvriers, ciment…), pour la réussite de ce projet. Cela aura l’avantage d’éviter une crise alimentaire, car le mauvais état de la voie entraîne l’augmentation du prix des denrées.

Outre la réparation de la route, le projet se fixe pour objectif de veiller à ce que les promesses de bitumage se concrétisent.

Les souscriptions volontaires des populations et des usagers de la route permettront de financer les activités du projet, tandis qu’au plan technique, il a été fait appel à l’expertise de la Direction des infrastructures et à celle de l’entreprise du parrain qui intervient dans le domaine de la route.

Coordonnateur du projet El Hadj Bamoussa Ouattara

Officiellement reconnue le 18 juillet 2019, l’ARECOMB est une jeune association créée par les ressortissants de la commune de Mangodara. Elle a pour objectif de promouvoir la culture, accompagner les collectivités de la commune de Mangodara, interpeller les autorités de la commune sur des questions liées au développement…
Dans le cadre de ce projet, l’ARECOMB s’occupera de la route Banfora-Mangodara. L’aménagement du tronçon Niagara-Boulo (40 km) sera confié aux populations de Tiefora. La fin des travaux est prévue pour le 30 septembre 2019.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment