Roch Kaboré, nouvellement réélu : « Nous devons faire de notre pays, une nation de paix, d’opportunités et de développement »

Après la proclamation des résultats provisoires dans la journée, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et ses alliés ont « célébré leur candidat » dans la nuit du 26 au 27 novembre 2020 à leur siège national de campagne, sis au quartier Nonsin, dans l’arrondissement N°3 de Ouagadougou.

C’est dans une mobilisation populaire que le président du Faso, Roch Kaboré, est arrivé à ce quartier général paré de la couleur de campagne, l’orange. Tous les slogans aux allures de victoire et de fierté étaient donc bons pour l’accueillir. « Roch l’intrépide ! Roch l’indéboulonnable ! Roch l’incassable ! Roch le champion ! Roch la solution ! Roch la vitamine C ! Roch la réponse ! Roch le champion ! », lançait à souhait, le maître de cérémonie et propagandiste.

Après des salamalecs, le décor est planté par l’intervention du directeur national de campagne, Simon Compaoré. Dans son style propre à lui, l’ancien maire de Ouagadougou va revenir sur quelques expressions fortes de la campagne qui ont fait jaser : « hakouna mataata (il n’y a pas de problème), kouma bana (discours est fini) ou encore, The game is over (le jeu est terminé) ».

« Ce soir, nous pouvons affirmer avec bonheur, fierté et assurance que : ‘’kouma bana’’ ! Nous n’allons plus parler du candidat Roch Marc Christian Kaboré, mais désormais de son Excellence monsieur Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso, brillamment élu par un coup k.o au scrutin présidentiel du 22 novembre 2020, selon les résultats que vous connaissez déjà, 57, 87% contre 53, 23 % en 2015 », s’est lâché Simon Compaoré, par ailleurs président du MPP.
« Camarade président, bravo et félicitations ; nous sommes fiers de vous », a-t-il lancé à Roch Kaboré.

Le nouvel élu a, pour sa part, partagé son intervention entre remerciements et sa ‘’feuille de route’’ pour ce quinquennat (2020-2025).
« Je serai le président de tous les Burkinabè, sans exclusive, dans un esprit de service, de respect et de tolérance. Nous venons de montrer à la face de l’Afrique et du monde, à travers cette élection conduite sans violence, et de manière républicaine, que le peuple burkinabè fait preuve de maturité, de résilience et d’amour pour la patrie », a confié Roch Kaboré.

Il souligne être « profondément attaché » à la concertation et au dialogue permanent pour affronter ensemble les défis majeurs du pays. Il fait référence ici à la sécurité et la paix « pour le développement harmonieux » du pays, la réconciliation nationale et la cohésion sociale et à la « prospérité continue » du peuple burkinabè.

« Notre classe politique a le devoir de donner le bon exemple, pour le salut du Burkina Faso et des générations futures. Un vent d’espoir souffle aujourd’hui sur notre pays. Nous devons plus que jamais faire bloc, comme un seul homme, pour la mise en œuvre de mon prochain programme quinquennal », invite Roch Kaboré, pour qui le Burkina a réussi à occuper une place de choix sur le continent et dans le monde qui doit être consolidée.

Cette « célébration du candidat » intervenait quelques heures également après que l’opposition politique ait déclaré « prendre acte » des résultats provisoires annoncés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), exprimant par la même occasion, sa volonté de préserver la paix et de faire prévaloir l’intérêt supérieur de la nation (Burkina : L’opposition dit prendre acte des résultats provisoires de la CENI – leFaso.net).

O.L
Lefaso.net

Crédit-photo : Fresh Burkina

Related posts

Leave a Comment