Rencontres régionales État/Secteur privé : Banfora a abrité le lancement de l’édition 2020

La ville de Banfora, dans la région des Cascades, a abrité, ce lundi 22 juin 2020, le cadre de concertation régionale et d’orientation pour le dialogue État/Secteur privé (CODESP) 2020 sous le thème : « Le rôle de la commande publique dans la promotion du secteur privé ». Présidée par le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, cette cérémonie a constitué ainsi le lancement officiel de la troisième édition des rencontres régionales État/Secteur privé.

Le cadre de concertation régionale et d’orientation pour le dialogue État/Secteur privé se tiendra dans toutes les régions du Burkina Faso, les jours à venir. Troisième du genre, ces rencontres qui sont un cadre d’échanges entre les autorités locales et les acteurs du secteur privé régional, visent à trouver des solutions aux différentes contraintes qui entravent le développement des entreprises dans les régions. Il s’agira donc pour les participants de cette rencontre qui a réunis les membres du gouvernement, les autorités locales de la région et les acteurs du secteur privé, de réfléchir sur les difficultés qui minent le secteur privé dans la région des Cascades afin de faire des propositions pour sa relance.

Le ministre Harouna Kaboré a rappelé que l’institution des rencontres régionales État/Secteur privé en 2018, est le fruit du souhait plusieurs fois exprimé par le secteur privé des différentes régions du Burkina Faso. Pour l’édition 2020 des rencontres du CODESP, le thème retenu est « Le rôle de la commande publique dans la promotion du secteur privé ». Cette thématique se décline en deux sous-thèmes que sont « La commande publique : Levier de la croissance de l’entreprise » et « La commande publique : Quelle stratégie pour améliorer l’accès des PME ».

Le minitre en charge du commerce, Harouna Kaboré

A en croire Harouna Kaboré, le choix de cette thématique s’explique par le fait que la commande publique est une problématique d’actualité et une préoccupation récurrente du secteur privé dans son ensemble. Selon lui, il reste de nombreux défis à relever tant au niveau de l’État que du secteur privé en matière de conditions d’accès à la commande publique et de la qualité de leur exécution. « Aussi, la participation des PME à la commande publique, en tant qu’instrument de relance économique, pourrait booster la production nationale, lutter contre le chômage et réduire la pauvreté », s’est-il convaincu.

C’est pourquoi, il a souligné que les présentes rencontres devaient permettre d’approfondir la réflexion sur cette thématique et d’échanger autour des préoccupations du secteur privé en vue d’y apporter des éléments de réponses. Par ailleurs, il a indiqué que les présentes rencontres régionales interviennent dans un contexte économique et social assez difficile marqué par la pandémie du Covid-19 qui a mis à mal le tissu économique déjà fragilisé par les mouvements sociaux et l’insécurité.

Ainsi, les différentes décision prises par le gouvernement pour limiter la propagation de cette maladie, ont malheureusement occasionné un ralentissement voire un arrêt total de certaines activités économiques avec pour corollaire, le risque de faillite de nombreuses entreprises, de chômage des employés et partant, l’aggravation de la précarité et de la pauvreté de la population. « Les présentes rencontres régionales devront permettre également de recenser les préoccupations et recommandations liées à la situation du Covid-19 au niveau de chaque région, afin d’approfondir le diagnostic sur l’impact de cette crise sanitaire sur notre économie et de proposer un plan de relance économique post-covid-19 approprié », a-t-il laissé entendre.

A l’instar de l’édition de 2018, de nombreuses recommandations ont été formulées par les acteurs du secteur privé lors de l’édition de 2019 des rencontres régionales. Lors de cette dernière édition, 26 recommandations majeures en lien avec le thème et qui n’ont pas eu de réponses au niveau régional ont été retenues pour être examinées lors des rencontres sectorielles État/Secteur privé.

Les acteurs du secteur privé de la région des Cascades

Pour l’édition de 2020, les participants feront d’abord l’état de mis en œuvre des recommandations de l’édition passée, évaluer et prendre de nouveaux engagements afin de pouvoir avancer, ensuite ils traiteront du thème retenu pour cette année, et responsabiliseront les responsables locaux au niveau de chaque région.

Au vu de l’intérêt que regorge le thème du CODESP 2020, le ministre en charge du commerce fonde espoir que les recommandations qui sortiront de ces échanges, permettront de faire de la commande publique un puissant levier de promotion des entreprises nationales, mais également permettront une relance de l’économie burkinabè.

C’est pour cela qu’il a exhorté les participants à des débats empreints de franchise et de courtoisie, afin que les objectifs assignés à cette rencontre soient atteints. Il invite aussi les administrations locales à veiller à une mise en œuvre diligente des recommandations qui relèveront du niveau régional. « A cet effet, l’ensemble des parties prenantes devront travailler à la mise en place d’un dispositif régional de suivi de la mise en œuvre desdites recommandations », a-t-il indiqué.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment