Région du Nord : Les travaux d’entretien périodique de l’axe Gourcy-Ouahigouya lancés

Dans le but de développer et améliorer la mobilité et l’accès aux infrastructures dans les zones urbaines et rurales, le Premier ministre Christophe Dabiré a lancé les travaux d’entretien périodique de la route Gourcy-Ouahigouya, le samedi 29 février 2020. Les travaux d’aménagement et de bitumage de voiries urbaines dans la commune de Ouahigouya ont également été lancés.

Dans six mois, les usagers de tronçon Gourcy-Ouahigouya sur la Route nationale N°2 (RN2) auront une nouvelle voie. C’est la promesse faite par le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, au cours de la cérémonie de lancement des travaux d’entretien périodique cet axe long de 50 km.

Le ministre des Infrastructures, Éric Bougouma (avec casque bleu) a indiqué que les travaux seront exécutés avec du grand art

Ce projet, à en croire le maire de la commune de Ouahigouya, Basile Ouédraogo, va permettre de fluidifier le trafic sur cet axe, améliorer la sécurité des usagers, offrir de meilleures conditions de transport aux usagers et réduire le temps de parcours et les coûts d’exploitation des véhicules.

Avec un délai d’exécution de dix mois, les travaux incluent également des éclairages à l’énergie solaire, a informé le ministre des Infrastructures. Et de préciser que ceci n’est que la première phase, car il reste deux autres afin de boucler le grand projet qui consiste à entretenir l’axe Ouahigouya-Ouagadougou.

Le maire de la commune de Ouahigouya, Basile Ouédraogo

« 12,7 kilomètres, ce n’est qu’un début »

A cette même occasion, le chef du gouvernement a également donné le premier coup de pelle des travaux d’aménagement et du bitumage de 12,7 kilomètres de voiries urbaines dans la commune de Ouahigouya.

Pour ce projet, 5,7 kilomètres vont concerner les travaux d’aménagement, de bitumage et de réalisation d’un réseau d’assainissement de cinq rues. Les travaux seront financés par le budget de l’Etat. Quant aux 7 autres kilomètres, ce sont des voiries urbaines financées par la Banque mondiale. Le délai d’exécution est estimé à six mois.

Le Premier ministre, Christophe Dabiré (au micro) a félicité la population de Ouahigouya pour sa mobilisation

« C’est peu, mais c’est beaucoup. 12,7 kilomètres, ce n’est qu’un début », a déclaré le « Bulldozer », Eric Bougouma. Au cours de cette cérémonie, il a annoncé des travaux à venir. Il s’agit entre autres des axes Ouahigouya-Tougan, Ouahigouya-Djibo via Titao et la construction du Village artisanal de Ouahigouya.

Selon la fiche technique de ces deux projets, le coût global est de plus de onze milliards de francs CFA.

Cette cérémonie a vu la présence de plusieurs ministres, chefs d’institutions et autorités administratives.

Cette cérémonie, il le faut rappeler, intervient dans un contexte où le Burkina Faso connaît une série d’attaques terroristes. Le Premier ministre Christophe Dabiré a réitéré la volonté de son gouvernement de poursuivre les projets de développement, en dépit de l’environnement difficile. Le lancement de ces travaux, à en croire le chef du gouvernement, « montre que les efforts de développement se poursuivent, malgré l’adversité que nous connaissons dans notre pays ».

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment