Région du Nord : 3 soldats tués suite à l’explosion d’un IED

L’armée burkinabè a perdu 3 hommes ce mardi 3 mars 2020 suite à l’explosion d’un engin explosif improvisé a appris infowakat.net auprès de sources sécuritaires.

Une équipe des militaires déployés à Banh a été visée par une embuscade à l’explosif mardi matin. Selon les informations recueillies, l’équipe victime assurait l’escorte d’une mission administrative sur Ouahigouya quand son véhicule a sauté sur une mine artisanale. C’est précisément sur l’axe Banh Koumbori que l’incident s’est produit. Pour l’heure aucune réaction officielle relative à l’indident n’est disponible. Toutefois, les sources contactées par infowakat.net ont indiqué que trois (3) militaires ont été tués et trois (3) autres ont été blessés dans l’explosion.

Au moment où nous effectuions les recoupements, les survivants et les autorités locales s’organisaient pour évacuer les blessés vers des centres de santé.
Banh est une commune rurale de la province du Loroum, située à la frontière Burkina Faso et du Mali.

C’est l’une des localités les plus infestées par les groupes armés qui attaquent les forces de défense et de sécurité burkinabè. Cette attaque vient rappeler que malgré les nombreuses missions victorieuses dans la zone, la situation sécuritaire y est toujours préoccupante.

La rédaction 

infowakat.net 

Related posts

Leave a Comment