Refus de prière sur la dépouille d’Arafat : La danse des sorciers aurait-elle commencé autour du corps de l’artiste ?

Serait-ce bien le motif pour lequel l’accès à la dépouille de Ange Didier HOUON, a été refusée au Pasteur qui se disait investi d’une mission divine pour le ramener à la vie ? En tout, quelques jours après l’incident qui a entouré cette affaire qui s’est achevé en queue de poisson, à proximité de la résidence de l’artiste, les supputations vont bon train quant aux circonstances dans lesquels la résurrection tant attendue a avorté. S’exprimant au micro de la télévision confessionnelle, casarhema, le Pasteur David Aimé Jérémy, dit KOFFI Duchrist, a jeté un véritable pavé dans la mare en rapportant les propos, qui lui auraient été tenus par Tina Glamour, la mère de DJ Arafat.

A en croire l’homme de Dieu, alors qu’il venait d’obtenir le consentement de l’épouse d’Arafat et des autorités politiques, il a dû stopper net son élan vers le domicile du défunt où se trouvait sa mère, lorsque cette dernière, s’adressant directement à lui, par un intermédiaire dont le haut-parleur était activé, aurait tenu les propos suivants:  » Mon fils, depuis qu’il chante, même un million, il ne m’a pas donné… En un jour, je gagne cinquante millions, c’est quelle affaire de résurrection ça ! Enlève tes sales pieds de chez moi ». Des propos absolument scabreux et choquants qu’il serait difficile d’imaginer de la part d’une mère, quoique l’on puisse aisément deviner la volupté qu’éprouve cette femme pour l’argent.

En effet, depuis la nouvelle de la disparition de l’icône du coupé-decale, les stars du showbiz et du foot africain ainsi qu’un grand nombre de personnalités politiques et culturellesde toutes les régions du continent, se succèdent auprès de la famille, pour réitérer toute l’admiration qu’ils portaient au  »Daishikan », le plus souvent, mes bras chargés. Que les dons apportés en guise de condoléances à la famille de l’artiste, puissent aiguiser les appétits, c’est tout à fait envisageable… Mais, que cela provienne de celle qui l’a porté pendant 9 mois, cela semble un peu trop grotesque et cruel. Si beaucoup préfèrent voir en l’homme de Dieu, un vulgaire aventurier en mal de publicité, la démarche de ce dernier, pour une partie de l’opinion, paraissait salutaire. De toutes les façons, qu’est-ce que la famille pouvait bien avoir à perdre, quitte à laisser une telle personne, qui se dit, envoyé par Dieu, avoir l’occasion de se tenir en présence d’un cadavre, qui ne peut évidemment plus mourir.

Encore une fois, qui avait intérêt à empêcher le miracle ? De quoi avait-t-on peur ? En quoi est-ce que l’arrivée du Pasteur devant le corps sans vie, aurait provoqué un autre malheur ? A bien suivre de près l’évolution des choses depuis le décès subite de l’artiste, une sorte de danse de sorciers semble avoir cours autour de l’âme du défunt. Reste à en identifier les acteurs…

Raoul MOBIO, Netafrique.net

Related posts

Leave a Comment