Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN

Au cours d’une conférence de presse animée ce samedi 27 février 2021 à Ouagadougou, le parti La Marche pour la patrie (LMP) a donné sa lecture sur l’actualité nationale.

Selon le président de la LMP, Toussaint Ouédraogo, « la question de la réconciliation nationale doit être réelle » parce que plusieurs actes ont été posés mais cela n’a abouti à rien.

Ce jeune parti (créé en décembre 2019) souhaite que le Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN) soit supprimé, car « ça fait des années qu’ils sont là mais rien n’avance ». Ainsi, le parti propose que cette question soit exclusivement confiée au nouveau porte-feuille de Zéphirin Diabré, qui selon eux, sera à la hauteur.

Après avoir présenté deux listes aux législatives de novembre 2020, « la LMP est sortie bredouille mais a beaucoup appris de la politique au Burkina Faso », a indiqué Toussaint Ouédraogo.

En ce qui concerne la limitation des partis politiques au Burkina souhaitée par le président de l’Assemblée nationale, la LMP trouve que « c’est trop facile lorsqu’on est au perchoir ». Pour Toussaint Ouédraogo et ses camarades, il s’agit de prendre en compte les jeunes dans les instances décisionnelles et non les utiliser juste pour la mobilisation.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment