Réconciliation nationale : « Blaise Compaoré doit revenir au Burkina sans être jugé »

« Nous sommes réunis aujourd’hui pour parler des problèmes de notre pays, car ce pays n’est le champ de personne. On ne peut pas voir ce qui se passe dans ce pays et rester silencieux. C’est insupportable.
Les exilés politiques et certaines personnes en prison doivent sortir et apporter leur concours à la résolution du problème sécuritaire au Burkina.
Aujourd’hui, il faut que vous sachiez que juger Blaise Compaoré est une aberration. Le 11 juin 2012, il a été amnistié ainsi que tous les autres présidents avant lui. Quand on a été amnistié, on ne pas être jugé ».
Hermann Yameogo
Rupture Positive (3R)
Regroupement de partis
politiques et d’associations

Related posts

Leave a Comment