Promotion du civisme et prévention des conflits : Le NDI satisfait de ses actions

Le National Democratic Institute (NDI) a organisé, le mercredi 23 septembre 2020, un atelier de capitalisation de son programme « Promotion du civisme, prévention des conflits et dialogue pour le Sahel ». Il s’agit d’une composante de ses programmes Consortium pour le renforcement des élections et du processus politique (CEPPS) mise en œuvre de mars 2018 à septembre 2020. Les résultats présentés ont été reçus avec satisfaction par les acteurs.

Dans le cadre de ses actions de soutien à la bonne gouvernance et à la cohésion sociale, le National Democratic Institute (NDI), en collaboration avec l’Agence américaine pour le développement international (USAID), a mis en place le programme CEPPS (Consortium pour le renforcement des élections et du processus politique).

Ce programme avait pour objectif de soutenir les gouvernements locaux et les communautés de la région du Sahel pour une gouvernance améliorée, la promotion du civisme, la prévention des conflits et de l’extrémisme violent. Ainsi, depuis mars 2018, plusieurs activités ont été menées dans le sens de la promotion du civisme, la prévention des conflits et le dialogue. D’où l’organisation du présent atelier pour capitaliser les résultats des actions menées.

Les participants et représentants des différents ministères et partenaires.

Selon le directeur des programmes du NDI, Omaru Homère Mutoro, un bilan satisfaisant se dégage à la fin de ce programme. Au titre des réalisations, on peut citer l’installation de centres civiques équipés dans cinq localités ; l’élaboration d’un manuel de civisme et d’un manuel simplifié sur la prévention des conflits, en collaboration avec les différents ministères ; la mise en place d’un catalogue des différents conflits et le mécanisme de gestion des conflits endogènes grâce aux partenaires tels que Gervers, Tin tua…

L’une des forces de ce programme, selon le directeur, est sa pérennisation, car même si le programme est à sa fin, les actions sur le terrain pourront continuer grâce à l’engagement des acteurs. A ce niveau, il a remercié les maires pour leur engagement à s’approprier les résultats de ce programme.

Le Directeur des programmes de NDI, Omaru Homère Mutoro.

Pour sa part, la chargée de programme Djamilat Sombié a indiqué que ce programme a concerné les localités de l’Ouest, de Koudougou, du Nord et du Sahel, et était exécuté en deux volets. Le premier volet a concerné les cinq premières zones et portait sur la promotion du civisme et la prévention des conflits. Le second volet sur le dialogue pour le Sahel a concerné uniquement la région du Sahel.

Comme acquis, elle a relevé que l’intégration de la dimension participative avec les parties prenantes a permis l’implication des gouverneurs et des préfets, et a favorisé la création des groupes de formateurs et de médiateurs qui sont très actifs. Au niveau du Sahel, le programme a permis de mettre en corrélation les Forces de défense et de sécurité, les autorités locales et les personnes ressources.

Face à ces résultats, les responsables du NDI se disent satisfaits de leurs actions et sont confiants pour la suite. Toutefois, ils ont invité les participants à rester dans la même dynamique en posant des actions pour la promotion du civisme et de la cohésion sociale.

Judith SANOU
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment