Procès du putsch : Le parquet militaire décharge le colonel Omer Bationo

Poursuivi pour complicité d’attentat à la sûreté de l’État, meurtre et coups et blessures volontaires, le colonel Omer Bationo semble tiré d’affaire du procès du putsch de septembre 2015. Ce lundi 17 juin, début des réquisitions, le parquet militaire n’a retenu aucune charge contre celui qui assumait la fonction de directeur général de la sécurité intérieure au moment des événements.

Rappelons que le Colonel Bationo Omer, lors de son audition, le 26 septembre 2018, a déclaré avoir clairement dit au Général Gilbert Diendéré qu’il ne voulait pas être mêlé au coup d’Etat.

« Le lendemain matin, quand j’ai vu la déclaration du lieutenant-colonel Mamadou Bamba, tout de suite j’ai décidé de protéger ma famille. Je suis allé voir le général Gilbert Diendéré pour lui dire que je ne voulais pas être associé à ce projet car, en 2011, lors des mutineries, on a tiré sur mes enfants et ils sont traumatisés », avait relaté l’accusé.

Notons que le parquet militaire a également déchargé le Capitaine Gaston Ouédraogo sur l’infraction de complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat. Pendant le coup d’Etat, il a effectué une mission héliportée à la frontière ivoirienne d’où il est revenu avec une valise d’argent et des gaz lacrymogènes.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment