Procès du putsch du CND : Le témoignage de l’ancien DG de la Police nationale remis en cause

L’audition de l’ancien directeur général de la Police nationale, Lazare Tarpaga se poursuit ce lundi 11 février 2019. Ce matin à la barre, le témoin est revenu sur quelques détails qui lui ont échappé le vendredi dernier. Parmi celles-ci, le nom de la personne qui a reçu la somme de un million de FCFA des mains du capitaine Abdoulaye Dao, le 17 septembre 2015. Il s’est agi du commissaire divisionnaire Simon Soubeiga, indique le témoin.

Ces détails et certaines versions qui ne sont pas constantes de la part du témoin, font douter les avocats de la défense. « Comment pouvons-nous prendre au sérieux les témoignages qui varient », s’est interrogé Me Yelkouni de la défense.

Me Olivier Yelkouni a demandé au témoin pourquoi il n’a pas gardé cette somme pour servir de preuve aujourd’hui. Lazare Tarpaga de répondre que « même si j’avais cet argent intact, le capitaine Dao allait me demander aujourd’hui s’il s’agit du même argent » ?

Les débats ont également tourné autour des coups de fil entre le général Gilbert Diendéré et le témoin le 16 septembre 2015.

Lazare Tarpaga reconnait qu’il peut se tromper de l’heure d’appel du général Gilbert Diendéré, mais il insiste sur le fait qu’il a reçu des appels du général le 16 septembre dans l’après-midi. Il a aussi ajouté qu’on peut aller à l’Office national des télécommunications (ONATEL) pour vérifier afin de les départager.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment