Procès CNSS : 03 ans de prison et 05 ans de suspension de la fonction publique requis

Le ministère de la public a requis ce 21 juillet 2020,  trois ans de prison ferme et une interdiction d’exercer dans la fonction publique, contre les agents de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), impliqués dans le procès pour fraude au concours session 2018.

Le parquet est revenu sur les déclarations des accusés à la barre. Les 17 copies se ressemblent mot pour mot. Le ministère public indique que les candidats qui ont leurs copies épinglées, ont des liens avec les agents de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Liliane Saré, Alixe Kaboré, Gildas Ouédraogo, Martine Ilboudo,  y compris l’épouse du directeur des ressources humaines (DRH), Natacha Ouédraogo sont accusés de fraude et favoritisme. Le parquet requiert donc 01 an d’emprisonnement plus une amende d’un million de francs CFA.

Le DRH, Norbert Zèda et Daniel Sawadogo sont accusés de fraude, favoritisme, népotisme, et conflit d’intérêt. Le parquet les déclare coupables et demande une peine de 03 ans de prison en plus d’une interdiction d’exercer dans la fonction publique pendant 05 ans.

Le ministère public a aussi demandé qu’il soit décerné à ces dernier un mandat de dépôt.

Nafisiatou VEBAMA

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment