Présidentielle 2020 : Le CFOP veut poser plainte contre X pour corruption

Le groupement des candidats à la présidentielle signataires de l’accord politique de l’opposition ont animé une conférence de presse ce samedi 21 novembre 2020. Les partis de l’opposition dénoncent des pratiques qui peuvent porter atteinte à la sérénité et à l’intégrité des résultats des élections du 22 novembre 2020.

Les partis de l’opposition ont tenu à révéler aux yeux de tous, leurs inquietudes face a des cas dits de « fraude » qu’ils auraient constaté pendant les élections.

Des propos de Zephirin Diabre, président du chef de fil de l’opposition et par ailleurs candidat de l’UPC, l’on retient que des personnes s’adonnent à la récupération des cartes d’électeurs moyennant de sommes d’argent. Celui-ci interperlle une fois de plus juridictions de la CENI pour prendre les dispositions pour mettre un terme a ces agissements. << Il y a une grande opération de fraude massive orchestrée par le pouvoir en place, pour légitimer un coup KO. Cette opération n’a pas commencé maintenant, elle a commencé depuis un certain temps.

Des agents du MPP se promènent au vu et su de tous dans les marchés et quartiers avec des sacs d’argent et achètent les cartes des électeurs, notamment des femmes. A quel but?c’est la question que nous devons tous nous poser>>; a t’il affirmé brandissant une vidéo comme preuve et précisant qu’une plainte sera déposée contre X auprès du procureur du Faso, pour qu’une enquête soit ouverte.

Zephirin a aussi affirmé être approché par des étudiants pour avoir voté à l’avance pour le parti au pouvoir. Le CFOP a aussi interpellé la communaute nationale et internationale et menace de refuser les resultats entachés d’irrégularités.

Alex SOME
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment