Présidentielle 2020 au Togo: six contre Faure

La campagne électorale pour le compte de l’élection présidentielle du 22 février 2020 au Togo, s’ouvre ce jeudi 6 février 2020. Au total, sept candidats sont en lice pour la conquête du fauteuil présidentiel. Faure Essozimna Gnassingbé, candidat à sa propre succession, devrait mettre à profit les deux semaines de campagne pour présenter son bilan du mandat écoulé, le défendre et convaincre l’électorat à travers le nouveau programme qu’il compte mettre en oeuvre s’il venait à être réélu à la tête du pays. Un exercice qui devrait être très aisé pour le président-candidat, compte tenu des acquis sociaux-économiques qu’il a réalisés au profit des populations togolaises. En tout cas le champion du parti présidentiel, l’UNIR affirme disposer d’importants arguments pour défendre son mandat passé. 

Cependant, sur le terrain, le président sortant devra faire face à six adversaires qui, dans la conquête du fauteuil qu’il occupe depuis 2005 et compte briguer un quatrième mandat, toute chose permise après les réformes de la Constitution par l’Assemblée nationale, partent en rang dispersé. La division de cette opposition, qui n’a pas pu s’unir pour présenter un seul candidat, amène des observateurs de la scène politique togolaise à se demander si les opposants pourront s’unir autour d’un d’entre eux si second tour il y a. Parmi les adversaires de Faure Gnassingbé, figure un certain Jean-Pierre Fabre, candidat de l’Alliance nationale pour le changement (ANC, opposition). M. Fabre est celui-là même qui a eu à déposer deux recours contre la candidature du président sortant, le dernier recours datant du 20 janvier 2020. Pour lui, en vertu de la loi, M. Gnassingbé ne peut plus se représenter à la présidentielle de 2020. L’opposant devant l’éternel dénonce donc une violation de la Constitution. M. Fabre dit souhaiter concentrer ses efforts, au cours de cette bataille électorale, sur le candidat Gnassingbé. Il qualifie de « négatif » le bilan du président sortant.

Dès demain jeudi, les candidats Tchabouré Aimé Gogué, Komi Wolou, Agbéyomé Kodjo, Mouhamed Traoré Tchassona, Gorges William Kouessan, Jean-Pierre Fabre et Faure Essozimna Gnassingbé, prendront d’assaut le territoire national en allant à la rencontre des électeurs dans l’optique de les séduire pour leurs causes. Qui des sept candidats sortira du lot? Rendez-vous au soir du scrutin du 22 février 2020.

Par Wakat Séra

Related posts

Leave a Comment