Présidentielle 2020 au Burkina : Les candidats invités à dévoiler leur projet en matière de bonne gouvernance économique et financière

L’initiative est du Centre d’information, de formation et d’études sur le budget (CIFOEB) qui réunit, ce mardi 27 octobre 2020 à Ouagadougou, les candidats à la présidentielle du 22 novembre 2020. L’objectif est de permettre à ceux-ci d’expliquer à la population, la place qu’occupe la bonne gouvernance économique et financière dans leur programme de société et les mécanismes de mise en œuvre.

De façon spécifique, il s’agit d’appréhender de façon succincte, les priorités dans le programme de société de chaque candidat ; apprécier la place qu’occupe l’aspect bonne gouvernance économique et financière dans chaque programme de société. Il s’agit également, par cette démarche, d’encourager les différents candidats à prendre en compte de points de plaidoyer issus d’études du CIFOEB au regard des défis liés à la bonne gouvernance économique et financière au Burkina.

Des journalistes et…

Un acte qui s’impose, au regard de plusieurs facteurs, dont le manque de transparence dont souffre le Burkina en matière de gestion des finances publiques, explique le directeur exécutif du CIFOEB, Youssouf Ouattara, s’appuyant sur ses rapports en la matière.

Outre les candidats, d’autres acteurs, notamment des hommes de médias, prennent part au cadre d’échanges.

…d’autres acteurs de la société civile ont pris part au cadre d’échanges

« Les échéances (du 22 novembre 2020) se tiendront dans un contexte particulier avec de nombreux défis dont le principal, celui de la bonne gouvernance qui constitue la base pour une confiance partagée entre les autorités et les populations qui devront se reconnaître en eux pour leur avoir confié la gestion du pays », lit-on dans les termes de références.

Ici, Yéli Monique Kam, à l’ouverture du panel et en ’’attendant’’ ses concurrents ou leur représentant

Avec pour mission de promouvoir la bonne gouvernance économique au Burkina par une gestion optimale des ressources publiques, en l’occurrence leur répartition équitable, efficiente et efficace, notamment en faveur des populations défavorisées. Le CIFOEB est une organisation de la société civile créé en 2003.

Le directeur exécutif du CIFOEB, Youssouf Ouattara, expliquant le bien-fondé de la démarche

Il mène depuis lors plusieurs activités en lien avec sa vocation. Pas plus tard que le 4 octobre 2020, et de concert avec plusieurs autres organisations de la société civile, le CIFOEB a fait une analyse du projet de Loi de finances initiale, exercice 2021, soumis à l’Assemblée nationale pour délibération.

La modération a été assurée par les journalistes Hervé Dapa (à gauche), présentateur à la Télévison privée BF1 (meilleur journaliste-présentateur au Galian 2020) et Hyacinthe Sanou directeur des rédactions de radio Oméga

Cette réflexion a appelé à une prise en compte de certaines dispositions pour rationaliser l’utilisation des ressources publiques.

O.L
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment