Premier CASEM de 2020 du ministère de la Défense : La gouvernance militaire au cœur des échanges

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Cherif Sy, a ouvert, le vendredi 23 octobre 2020 à Ouagadougou, les travaux du premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de son département, au titre de l’année 2020. A cette rencontre, les acteurs clés du ministère vont échanger sur plusieurs points. Il s’agit entre autres de la Mutuelle des forces armées nationales (MUFAN) et son évolution en Caisse d’assurance maladie des armées (CAMA), la comptabilité des matières et la situation sécuritaire.

Permettre aux cadres du département de la Défense d’être au même niveau d’information pour mieux contribuer à l’atteinte des objectifs communs, et formuler des recommandations pour renforcer la gouvernance militaire. Tels sont les objectifs de ce premier CASEM de 2020.

Après avoir fait observer une minute de silence en la mémoire des soldats tombés sur le champ de bataille, le ministre de la Défense, Cherif Sy, a évoqué la question de la situation sécuritaire au Burkina Faso. Pour lui, si la situation sécuritaire sur l’ensemble du territoire a connu une légère amélioration, elle reste toujours imprévisible.

Des participants au CASEM. 

Il a noté que la synergie des opérations intérieures menées par les Forces de défense et de sécurité, les opérations conduites par les forces du G5-Sahel et les autres partenaires stratégiques ont permis aux forces de défense d’atteindre un cap important dans la sécurisation du territoire national. Cette démarche issue des recommandations du premier CASEM a permis de mener, en 2020, plusieurs actions sur le terrain. Il s’agit entre autres de la création du 14e RIA à Djibo, la sécurisation de la Route nationale n°22 (axe Kongoussi-Djibo) avec la reprise effective du trafic, etc.

Toujours dans cette dynamique, les forces armées nationales vont poursuivre les opérations de sécurisation du territoire national. D’autres actions sont annoncées dans les jours à venir. Il s’agit de la mise en place à l’Ouest d’un Etat-major tactique, le redéploiement des forces sur les sites de la route nationale 23, etc. « C’est dans la discipline que nous allons ensemble avancer. Il y a eu une présentation portant sur l’aspect sécuritaire. Ce qui va permettre aux uns et aux autres de comprendre et de savoir comment, sous la coupe du chef d’état-major général, les élections seront sécurisées », a indiqué Cherif Sy.

Le présidium.

Les participants à ce premier CASEM ont recommandé la prise de dispositions nécessaires en vue de l’élaboration de textes pour encadrer la comptabilité des matières spécifiques au département de la défense. Ils ont aussi pris l’engagement de veiller à une bonne animation des instances et des organes de la Caisse d’assurance maladie des armées, afin d’en faire un outil logistique opérationnel, un support du moral de la troupe.
« Concernant les recommandations, nous nous sommes engagés à travailler pour qu’elles puissent aboutir », a réagi le ministre de la Défense.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment