Politique: le CDP affûte ses armes

Les responsables du Congrès pour la Démocratie et le Progrès(CDP) se sont réunis en session le 26 janvier.Dans l’objectif de définir le programme d’activités du parti pour l’année 2019.L’occasion fut saisie par les membres du bureau politique national du parti pour exprimer leurs voeux à Eddie Komboïgo,président du parti.
La salle du Centre national des Arts, du Spectacle et de l’Audiovisuel(CENASA) a refusé du monde.En effet, les membres du bureau politique national(BPN) du CDP s’y sont donnés rendez- vous en vue de définir l’agenda du parti pour l’année 2019. Pour le Sécretaire général adjoint du parti, beaucoup de choses ont été déjà réalisées depuis le congrès de mai 2018 qui a vu le président Eddie Komboïgo porté à la tête du parti.<< En seulement huit(08) mois, le parti a procédé à la finalisation de ses actes et de ses textes, à l’installation de ses organes centraux centraux et décentralisés.Par ailleurs,le parti a régulièrement tenu ses différentes réunions et sessions, le tout en vue de la recherche du consensus>> a rappelé le Secrétaire général adjoint,Issa Gandema. Le mérite de cette vitalité du parti revient au président selon le BPN. Ce dernier a pour cela, bien voulu féliciter le président et lui exprimer toute sa reconnaissance. Celui-ci s’est pour cela vu attribuer un cadeau.

Si le parti a retrouvé des couleurs, d’immenses défis restent à relever.Il s’agit notamment de la mise en place des structures géographiques à travers le pays.Il s’agira aussi d’instaurer une communication pour assurer la discipline au sein du parti.<< 2019 s’annonce comme une année de combat pour l’implantation du parti aussi bien au Burkina qu’à l’étranger>> a lancé le président qui ne fait guère de mystères quant à l’ambition du CDP de devenir le premier parti du Burkina Faso.

Une tournée dans toutes les 45 provinces est d’ailleurs prévue au cours de l’année. Le renforcement du parti implique des préalables sur lesquels le président insiste.<<L’appartenance à un parti suppose des engagements financiers>> a indiqué le président pour qui chaque militant est appelé au devoir de contribuer a la mobilisation de ressources au profit du parti.<<Au nombre des devoirs du tous les militants,il y a aussi la nécessité de travailler à la cohésion de notre parti>> relève t-il.D’où l’appel qu’il a lancé à l’endroit des membres du bureau dans son discours: << Le devoir de veiller à ce que personne ne remette en cause les fondamentaux du parti>>.

Burkina Online

Related posts

Leave a Comment