Politique : Eddie Komboigo remobilise ses troupes dans la Sissili.

Le président et candidat investi du CDP a eu le loisir de toucher du doigt l’engagement de la province de la Sissili(Centre-ouest) pour la victoire du CDP aux prochaines échéances. C’était à l’occasion d’une Assemblée Générale tenue à Léo le dimanche 06 septembre.

La ville de Léo a vibré au rythme des klaxons des motocyclistes sortis en masse pour accueillir et écouter leur candidat comme pour lui signifier que la province lui est acquise. Mais la délégation du CDP conduite par Eddie Komboigo aura droit à un autre bon présage : la pluie. C’est du moins l’avis d’un des prestigieux membres de la délégation en la personne de l’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao pour qui «quand la pluie précède un évènement, c’est signe de bénédiction ».Galvanisé par une foule qui a offert une véritable haie d’honneur au porte-étendard du CDP, l’ancien chef du gouvernement n’a fait que constater que «dans la Sissili, le CDP renait». Il a pour cela, rendu un vibrant hommage aux militants pour leur résilience et leur détermination qui a fait école au point de susciter d’autres adhésions. Mais pas seulement. Comparant la situation du pays avant et après le pouvoir de Blaise Compaoré, son dernier premier ministre a tout de suite tiré l’évidence : «La situation du Burkina Faso sous Compaoré est meilleure à celle-là, mieux le meilleur est à venir» clame-t-il le temps que sa voix se noie dans des applaudissements approbateurs. Si dans leur grande majorité, les populations de la Sissili portent le CDP dans leur cœur comme l’ont fait observer les différents intervenants, il faudra les convaincre de se mobiliser pour la cause, estime Eddie Komboigo. Cela passe selon lui par la réactivation des comités de base.

Le CDP ne garde aucune rancœur

«Depuis 2014, la mal-gouvernance, la misère et l’insécurité ne font que gagner du terrain » regrette Eddie Komboigo, qui a appelé les populations de la Sissili à prendre en main leur destin en confiant le pouvoir à celui qui est à même de le gérer pour le bien-être des populations. «Même si le CDP s’est vu déposséder le pouvoir de façon non démocratique, il ne garde aucune rancœur contre quiconque et n’ambitionne de gérer de nouveau le pays que pour le développer» dixit Eddie Komboigo.Cette messe de redynamisation du parti était aussi l’occasion de présenter aux militants les candidats aux législatives, avec à leur tête, Alpha Yago.

Avant la tenue de l’Assemblée générale, le candidat s’est rendu au domicile du chef de Léo. L’atmosphère était des tristes lorsqu’il est allé se recueillir sur la tombe du chef du canton de Léo grace à qui la Sissili est ancrée dans l’escarcelle du parti de l’épi et de la daba.

Burkina Online

Related posts

Leave a Comment