Plusieurs koglweogo abattus par des individus armés non identifiés à Arbinda, le corps d’un gendarme retrouvé vers Pama

Des hommes armés non identifiés ont attaqué Boukouma dans la soirée du mercredi 20 février 2019. Le bilan non offociel fait état de 4 personnes tuées selon le portail en ligne, infowakat.net.

Les groupes d’autodéfenses « koglweogo » ont été attaqués mercredi en début de soirée par des hommes armés non identifiés. L’attaque a été perpétrée précisément à Boukouma localité située à 12 kilomètres de Arbinda dans la province du Soum, région du Sahel.
Pour l’heure aucune réaction officielle relative à l’attaque n’est disponible. Cependant infowakat.net a appris de sources concordantes que 4 membres d’un groupe d’autodéfense « koglweogo » ont été abattus par des individus non identifiés.

Par ailleurs le scénario Yirgou planerait sur Arbinda. En effet, des sources locales disent craindre des actions de représailles contre une communauté accusée d’être celle des assaillants.

Kompienga : le corps d’un gendarme retrouvé sur l’axe Pama Fada

Un gendarme qui a quitté son poste à Pama pour Fada mercredi dans la nuit a été abattu par des hommes des présumés terroristes selon des sources sécuritaires. Le corps du pendore qui, se déplaçait à moto a été tué retrouvé précisément à Madjori, localité située sur l’axe Pama Fada.

Source: infowakat.net

Related posts

Leave a Comment