Pascal Zaïda à propos du président Roch Kaboré : «S’il aime son peuple, qu’il démissionne ! »

Le Cadre d’Expression Démocratique(CED) a animé une conférence de presse ce mercredi 13 février 2019 à Ouagadougou. Plusieurs points sur la situation de la nation ont été abordés. Les premiers responsables du CED, ont au cours de leur déclaration, demandé la démission du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Pascal Zaïda, le coordonnateur national du CED a relevé un certain nombre de griefs concernant la présidence de Roch. Il notamment parlé de la question sécuritaire et de l’unité nationale.

Le CED est revenu sur le drame de Yigou et le ‘’massacre’’ de Kahin. Selon les conférenciers, le débat contradictoire entre le gouvernement et les Organisations de la Société Civile, sur les chiffres, laisse planer un doute. Celui du gouvernement qui ne veut pas reconnaitre la vérité. Pascal Zaïda et ses camarades demandent à ce qu’une commission d’enquête indépendante soit mise en place. Pascal Zaïda, enfonce le clou en demandant à l’ONU et la CPI de ‘’s’autosaisir, car il s’agit d’un crime contre l’humanité’’.

Pour le CED, l’unité nationale s’impose. ‘’Aujourd’hui on a besoin que les gens s’asseyent pour parler. Le pays est envahi à 200% par l’insécurité’’, lance Pascal Zaïda, le principal orateur de cette rencontre avec les medias. Il ajoute qu’en trois(3) ans de gestion de l’Etat par Roch Marc Christian Kaboré, il y’a eu plus de 600 morts.

Et c’est au vue de tout cela que le CED demande à Roch, que ‘’s’il aime son peuple, qu’il démissionne et sorte par la grande porte’’. Continuant dans son argumentaire le Cadre martèle que ‘’le pays a un problème et ce problème, c’est Roch’’.

Jean Narcisse KOUDOU

http://netafrique.net/

Related posts

Leave a Comment