Pâques 2021 : « Jésus est le Seigneur de la vie », rappelle le pasteur Henri Yé

A l’instar des autres chrétiens du monde, ceux du Burkina Faso ont commémoré la Pâques, le dimanche 4 avril 2021. Cette fête marque la résurrection de Jésus-Christ au troisième jour de sa crucifixion, selon la Bible.

Après le rendez-vous avorté de l’année passée à cause des mesures barrières dues au Covid-19, les fidèles de l’Eglise Évangélique Baptiste du Bon Berger renouent avec la tradition de la fête de la Pâques. Pour les chrétiens, la Pâques est la fête la plus importante de leur croyance, car cette résurrection a été prophétisée plusieurs années auparavant. Selon le pasteur Henri Yé, par ailleurs président de la Fédération des églises et missions évangéliques du Burkina (FEME), par cette résurrection, « Jésus a démontré qu’il a eu la victoire sur la mort, sur toute maladie et infirmité ».

L’entrée dans l’église conditionnée par des mesures barrières.

Situation sanitaire oblige, l’édition de 2021 s’est déroulée avec des conditions sécuritaire et sanitaire strictes. Toute entrée est filtrée. Après avoir garé leurs engins au parking, les fidèles passent obligatoirement au poste de contrôle. A l’aide de détecteur de métaux, chacun est contrôlé puis utilise du gel hydro alcoolique avant de faire son entrée dans le temple. Le port de masques est obligatoire.

Une vue des fidèles installés à l’intérieur du temple

Pour ce culte spécial, les responsables de cette église ont également pris des mesures barrières pour respecter la distanciation physique. Ainsi, un écran téléviseur est installé sous une tente pour les fidèles qui n’avaient plus de place à l’intérieur.

Une vue des fidèles installés hors du temple

« Le courage des femmes »

Au cours de sa prédication, qui était axée essentiellement sur la résurrection de Jésus-Christ, le pasteur Henri Yé a invité les fidèles de son église à « pratiquer les bonnes œuvres » qui doivent authentifier leur foi. Il a indiqué que « Jésus-Christ est le Seigneur de la vie ». C’est pourquoi, il a invité tous ceux qui n’ont pas encore accepté Jésus-Christ comme leur Seigneur et sauveur, de le faire.

Durant le message, il a été aussi question de rappeler « le courage des femmes », qui sont allées au petit matin de la Pâques sur le tombeau de Jésus-Christ. La Bible rapporte qu’elles ont été les premières à apprendre que Jésus-Christ est ressuscité d’entre les morts et qu’il n’est plus dans son sépulcre.

Un fidèle sur le point de se faire baptiser

En ce dimanche pascal, une dizaine de fidèles de cette église sont passés par les eaux de baptême. A l’image de leur Seigneur qui est ressuscité d’entre les morts, ces fidèles sont rentrés puis ressortis pour « témoigner publiquement leur appartenance à Jésus-Christ ».

Dans ce contexte du Covid-19, le secrétaire général de cette église, Moumouni Gaméné a rassuré toute l’assemblée que l’eau destinée pour le baptême a été traitée par des spécialistes afin de ne pas constituer un danger pour ces nouveaux baptisés.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment