Ousséni Compaoré : « Sankara assumait les choses, ce qui n’est pas le cas chez Blaise »

L’audience s’est poursuivie dans la soirée du mercredi 24 novembre 2021 avec la déposition de Ousséni Compaoré. L’ancien Commandant de la gendarmerie est revenu sur les brouilles qui ont existé entre le Burkina Faso et son voisin le Togo.

De son analyse les brouilles auront leurs sources au Burkina Faso. Des faits évoqués par le témoin sont divers. « Il y a eu un commerçant burkinabè qui avait fui le Togo soi-disant qu’il protégeait sa fortune et ça créé des disputes de haut niveau en son temps.

  Mais bien avant cela, les Togolais avaient infiltré un élément au Burkina Faso qui s’est dit qu’il est devenu CDR.   Aussi un Élément a été attrapé et envoyé ici comme un Burkinabè avec son arme personnelle pour préparer un attentat au Togo.

On l’a interrogé en vain on n’a pas su qui l’a envoyé ni ce qu’il était allé faire au Togo avec une arme », a confié Ousséni Compaoré avant d’en tirer une conclusion. « Mais ce monsieur qui a été arrêté au Togo, je l’ai aperçu une fois en compagnie de François Compaoré devant une Banque avec une grosse enveloppe remplie de liasses. Mais si on voit ce gros délinquant avec le frère du président comme des copains, on s’interroge », a-t-il laissé entendre.

Également Ousséni Compaoré a dénoncé l’attitude de Blaise Compaoré envers les autres leaders de la révolution des jours proches des événements du 15 octobre. « Sankara assumait les choses, ce qui n’est pas le cas chez Blaise.

Il y avait un meeting devant la présidence, et au programme Pierre Ouédraogo devrait prendre la parole ensuite Lingani ensuite Blaise et enfin Thomas Sankara. Arrivé au tour de Blaise, il a refusé de prendre la parole et il y a eu un temps mort.  Il s’est donc désolidarisé et a refusé d’intervenir », a-t-il dit.

Tout au long de sa déposition Ousséni Compaoré a tenu à rejeter l’argument tendant à dire que le président Thomas Sankara refusait de discuter avec les autres ou préparerait un probable coup contre Blaise Compaoré. « Sankara n’avait même pas de troupe, il allait attaquer Blaise comment ? », s’est-il interrogé.

Akim KY

Burkina 24

Related posts

Leave a Comment