Ouagadougo : Un cratère sur la route de l’hôpital Yalgado avant finition des travaux

Cela ressemble à un fait insolite. Un cratère sur la route de l’Hôpital Yalgado à Ouagadougou. Alors que les travaux de construction de la voie sont toujours en cours. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? Faut-il remettre en cause les études techniques avant démarrage des travaux ? La société COGEB qui a le marché de la construction de la route va certainement communiquer pour donner de plus amples explications.
Cette voie entamée depuis 2014 connaît un retard inconsidérable.

Dans une récente tribune, le Réseau national anti-corruption s’interrogeait à propos d’un tel « retard criard ». Extrait : « Qu’en est-il des grands projets routiers de l’Etat qui connaissent des retards criards dans leur exécution ? A ce niveau, le cas le plus emblématique reste sans doute l’aménagement de la RN°4 jouxtant l’hôpital Yalgado Ouédraogo. Confiés à la société COGEB International, les travaux auraient dû être achevés depuis le 31 décembre 2017. Toutefois, près de trois ans après, ils se poursuivent toujours. Un retard indicible que l’entreprise a mis au compte du manque de ressources financières.


Or, l’Etat burkinabè avait justifié l’appel d’offre restreint pour ce marché en 2014 par « la complexité du projet, sa particularité en raison du fait qu’il draine un trafic international, la qualité ainsi que la célérité recherchée ». Quatre entreprises dont COGEB international avaient alors été identifiées comme étant « capables d’exécuter ce chantier ». Mais, l’opinion s’interroge aujourd’hui à juste titre sur les conditions d’attribution du marché et la date de fin des travaux. »

Affaire à suivre !

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment