Opérations de la force barkhane : 91 sorties aériennes et 42 missions de transport et de ravitaillement du 10 au 16 février 2021

Le bilan des opérations hebdomadaires du 10 au 16 février 2021, de la force barkhane fait état de 91 sorties parmi lesquelles, 26 sorties en chasse et 23 ISR, et 42 missions de transport et de ravitaillement.

Comme chaque semaine, la force barkhane vient de livrer, dans un communiqué, le bilan hebdomadaire de ses opérations militaires ce samedi 20 février 2021. Selon le communiqué, au cours de la semaine du 10 au 16 février, plusieurs opérations aériennes et terrestres ont été menées. Il s’agit notamment de 91 sorties aériennes parmi lesquelles 26 sorties en chasse et 23 ISR.

En plus de ces sorties, 42 missions de transport et de ravitaillement ont été réalisées.

Le communiqué rappelle que les forces partenaires à la force barkhane s’attachent à progresser grâce aux différentes formations suivies dans les domaines du tir et du sauvetage au combat et aussi dans la lutte contre les engins explosifs improvisés (EEI). Et à cet effet, une action de partenariat de combat conduite par un sous groupement tactique désert (SGTD) du groupement tactique désert (GTD) a débuté depuis le 7 février au profit d’une section des forces armées maliennes.

En plus de ces actions, le communiqué précise aussi qu’en six mois d’ opérations, le nouveau colonel Menet, à travers Hombori XXV, a totalisé 3650 heures de vol. Ce qui a permis de neutraliser de nombreux groupes terroristes, de détruire 89 motos et de procéder à 94 missions d’évacuations sanitaires et de transport de 298 tonnes de fret ainsi que 2985 militaires.

Par ailleurs, le groupement tactique désert déploie tous ses savoir-faire et s’adapte aux spécificités et contraintes du terrain et les équipages nouvellement arrivés doivent appréhender un environnement particulier mêlant entre autres, chaleur, poussière et sable. Les pilotes quant à eux se sont entrainés de nuit comme de jour au « poser poussière » qui est une procédure très complexe consistant à poser un hélicoptère dans les conditions de visibilité quasi nulle.
C’est pourquoi, les mécaniciens prennent eux-aussi toute la mesure des impacts de ce sable et de cette poussière.

Lefaso.net


Related posts

Leave a Comment