Opération «Otapuanu» : Le chef terroriste de l’Est aurait été «désactivé»

Ainsi qu’on l’a appris en fin de semaine dernière, les forces armées nationales mènent depuis quelques jours une importante opération de nettoyage des régions Est et Centre-Est du pays. Nom de code : « otapuanu», entendez foudre en gulmancéma. Un couvre-feu de 19h à 6h du matin a du reste été décrété du 7 mars au 20 avril 2019 dans le Gulmu.
Manifestement, l’action combinée de toutes ces initiatives semble porter des fruits, tant et si bien que la partie orientale du territoire est devenue, comme on dit, trop petite pour les terroristes qui avaient fini par s’y sanctuariser depuis de longs mois. On apprend ainsi que le chef présumé de cette katiba, si on peut l’appeler ainsi, a été mis hors d’état de nuire alors qu’il tentait de passer la frontière togolaise. A-t-il seulement été arrêté ou « neutralisé » selon le jargon militaire ? On ne le savait encore trop. Selon des sources concordantes, de nombreux terroristes auraient aussi été frappés par cette « foudre » kaki qui leur tombe sur la tête.

La Rédaction L’Observateur

Related posts

Leave a Comment