Opération Barkhane : Des groupes armés terroristes mettant en oeuvre des engins explosifs improvisés mis hors d’état de nuire

Selon le point des opérations Barkhane, le 2 janvier 2020, dans le Liptako, un individu posant un engin explosif improvisé (EEI) sur la RN 20 reliant Ansogo à Manéka (au Mali) s’est gravement blessé en faisant déclancher son propre engin.

Repéré par la Force Barkhane, rapporte le communiqué en date du 9 janvier 2021, il a été pris en charge médicalement. Malheureusement, il a succombé à ses blessures. Des ressources permettant de réaliser des EEI ont été saisies.

Le même jour, les militaires de la Force Barkhane ont réalisé une frappe en direction de deux individus posant un EEI sur l’axe reliant Hombori à Gossi (toujours au Mali) ; laquelle frappe a permis de saisir de l’armement et du matériel entrant dans la confection des EEI.

En plus de ces opérations ponctuelles, une opération d’infiltration menée dans la nuit du 3 au 4 janvier 2020, aux alentours de Manéka a permis de découvrir plus de 100 Kg d’éléments de base entrant dans la fabrication d’explosif artisanal utilisé dans la confection d’EEI.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment