Nouvel an : Les vœux de Djibril Yipènè Bassolé

Le Général Djibril Yipènè Bassolé a adressé ses vœux aux Burkinabè, à travers les réseaux sociaux. Il y évoque sa situation personnelle faite de « brimades de toutes natures » et l’état du pays en proie à l’extrémisme violent ».

Chers Amis,
Au seuil de la nouvelle année 2020, je me fais l’agréable devoir de vous présenter comme il est de coutume, mes vœux de paix et de bonheur.

Vous m’avez tous manifesté votre sympathie au cours de l’année qui s’achève, tout au long des épreuves de la prison et de la maladie qu’il m’a été donné de vivre et que j’endure encore aujourd’hui.

J’ai pu apprécier la portée de votre solidarité et de votre amour fraternel suite aux brimades de toutes natures que je subis, et en particulier l’empêchement d’accéder à des soins de santé appropriés.

Les visites amicales et les encouragements que je reçois régulièrement de vous, me réconfortent et permettent d’emprunter le chemin de l’espérance.
Je vous en suis infiniment reconnaissant.

Puisse Dieu Le Tout Puissant agréer les invocations et les sollicitations que vous lui adressez sans cesse dans vos prières quotidiennes. J’implore de même qu’il vous soulage tous des épreuves multiformes, de l’injustice et des angoisses que chacun connaît nécessairement au cours de sa vie sociale et professionnelle.

J’ai une pensée particulière à l’endroit des frères d’arme et des familles des militaires et paramilitaires qui ont sacrifié leur vie pour nous protéger des tourments du terrorisme.

J’exprime également ma profonde compassion aux familles de toutes les victimes de l’extrémisme violent qui endeuille si souvent nos différentes communautés.

A vous tous enfin, je souhaite de tout cœur une meilleure année.
Que l’intérêt général, la paix, la sécurité individuelle et collective soient les guides de toutes nos actions afin que nous bâtissions ensemble un système de gouvernance basé sur les vertus républicaines, les valeurs morales et l’humanisme.

Bonnes fêtes à tous et encore bonne et heureuse année 2020 !

Djibrill Yipéné Bassolé

Related posts

Leave a Comment