Nigeria : les observateurs évaluent l’impact du report des élections

Le vote s’est refermé au Nigeria, mais les observateurs électoraux déplorent un retour en arrière pour la démocratie naissante du Nigeria, après que les élections ont été retardées d’une semaine.

L’Union africaine a livré son premier diagnostic sur les élections générales au Nigeria. À l’issue du vote qui s’est déroulé le samedi, les observateurs de l’institution panafricaine on noté que “le climat politique général restait en grande partie pacifique et propice à la tenue d‘élections crédibles”. Toutefois, souligne l’UA, l’inconvénient réside dans la désorganisation qui a entouré le scrutin. L’institution a ainsi appelé les Nigérians au calme dans l’attente des résultats.

Pour les observateurs des Etats-Unis, c’est sûrement au report du scrutin que doit être imputé le relatif “bas niveau de participation”. “Il est hautement probable qu’un report aussi tardif ait eu des effets négatifs sur la participation électorale”, a déclaré aux journalistes John Tomaszewski, membre de l’Institut national démocratique des États-Unis.

Le 16 février, date initialement prévue pour le scrutin, la Commission électorale a décidé de repousser le scrutin, arguant de problèmes logistiques, mais aussi afin de “garantir la tenue d’élections libres, justes et crédibles”. Un objectif qui semble loin d‘être atteint, car à en croire les observateurs américains, ce report “a également sapé la confiance du public dans l’INEC (la Commission électorale)”.

Violences électorales

Un argumentaire auquel se rallie la plate-forme nationale d’observateurs de la société civile, Situation Room. Elle estime qu’au-delà des “défaillances logistiques majeures” et du “comportement décevant” des partis politiques, cette élection est un pas en arrière par rapport à celle de 2015, considérée comme l’une des plus transparentes et des plus efficaces du Nigeria.

Toujours selon cette organisation qui avait déployé plus de 8.000 observateurs dans le pays, au moins 39 personnes ont été tuées dans des violences liées à ces élections.

Ce lundi, la commission électorale nationale nigériane (INEC) a commencé à proclamer à Abuja les premiers résultats officiels de l‘élection présidentielle de samedi, Etat par Etat, dans les 36 Etats de la fédération nigériane. Les résultats finaux ne sont pas attendus avant lundi soir ou mardi.

Related posts

Leave a Comment