Mondial féminin 2019 : les derniers minces espoirs de l’Afrique

Avec la deuxième défaite face à la France, le Nigeria comme les deux autres équipes afriacaines présentes à cette 8è coupe du monde de football féminine, est quasiment sur le carreau. À moins de faire partie des meilleurs quatre meilleurs troisièmes.

Tout le continent africain comptait sur les Super Falcons ce lundi. Avec 3 points arrachés le 12 juin dernier lors de leur victoire sur la Corée du Sud, les Nigérianes avaient encore des chances de se qualifier pour les huitièmes de finale.

Malheureusement, les Super Falcons se sont inclinées 0 – 1 face aux Françaises qui doivent leur victoire à l’unique but inscrit sur penalty à la 79è minute par Wendie Renard.

FIFA Women’s World Cup@FIFAWWC

3/3 for #FRA in Group A! #NGAFRA | #FIFAWWC pic.twitter.com/HewCIQCYxc60021:01 – 17 juin 2019Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Voir l'image sur Twitter

449 personnes parlent à ce sujet

Cette défaite nigériane survient après les déboires de l’Afrique du Sud (0 point) et du Cameroun (0 point).

Un espoir tout de même. Si la messe est déjà dite pour l’Afrique du Sud, le Nigeria et le Cameroun (qui joue dernier match contre la la Nouvelle-Zélande) doivent impérativement figurer dans la liste des meilleurs troisièmes de poules.

C’est à ce prix qu’une équipe africaine pourrait atteindre les huitièmes voire atteindre et dépasser les quarts de finale de ce 8è mondial féminin.

Auquel cas; il faudra attendre la 9è édition de 2023 pour que le continent espère jouer (voire dépasser) les quarts de finale, étape atteinte par le Nigeria en 1999.

https://fr.africanews.com/

Related posts

Leave a Comment