Ministère de l’Agriculture : Le projet ProValAB octroie du matériel agricole à six coopératives de la commune de Sabou

Le village de Nabadgo de la commune de Sabou a abrité, vendredi 21 février 2020, une remise de matériel agricole aux producteurs ruraux de la commune de Sabou. Ce sont les ministères de l’Agriculture et des Ressources animales qui ont procédé à la remise de ce matériel d’une valeur d’environ 76 millions de F CFA. Cette remise est faite dans le cadre du Projet de valorisation agricole des petits barrages (ProValAB).

Le Burkina Faso, comme la plupart des pays sahéliens, est le plus souvent affecté par des conditions climatiques difficiles, notamment la situation pluviométrique fortement instable, conduisant à des crises alimentaires récurrentes. C’est pour venir à bout de ce problème que le gouvernement a entrepris de soutenir les producteurs ruraux pour le développement des cultures de contre-saison. Ainsi, le Projet de valorisation agricole des petits barrages (ProValAB) a été développé par l’Etat burkinabè avec l’appui de la Coopération suédoise. C’est dans le cadre de ce projet que le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salif Ouédraogo, accompagné de son homologue des Ressources animales, Sommanogo Koutou, a procédé à la remise d’équipements à six coopératives de producteurs de la commune de Sabou.

Il s’agit de matériel de pêche dont des pirogues, des filets éperviers ; des décortiqueuses de riz, des tricycles de transport, des kits d’étuvage de riz ; des motos, du mobilier de bureau et un ordinateur, le tout d’une valeur d’environ 76 millions de F CFA. La coopérative de Yabyouré Sawadogo a obtenu un tricycle de transport et une décortiqueuse de riz. Avant cet équipement, sa coopérative, nommée Namalgb-zanga et composée d’une vingtaine de femmes, produisait en moyenne 20 sacs de riz par récolte. Avec la décortiqueuse et le tricycle, elle estime que la production pourra passer au triple ainsi que le revenu de la coopérative qui, naguère, ne dépassait pas 400 000 F CFA.

Selon le ministre de l’Agriculture, l’approche de mise à disposition de ces équipements repose sur le mécanisme d’acquisition à coûts partagés et par couplage avec un crédit formel ou par financement interne, dans le but d’engager la responsabilité des producteurs dans la gestion du matériel, créer une relation avec les institutions financières et faciliter le renouvellement de ces équipements après le ProValAB.

Le ministre de l’agriculture, Salif Ouédraogo

Il déclare que ProValAB est le fruit de la coopération entre le gouvernement burkinabè et la Suède. Il vise à contribuer à l’amélioration durable de la sécurité alimentaire/nutritionnelle des ménages et l’accroissement de leurs revenus par la valorisation de l’eau des petits barrages grâce au développement des chaînes de valeur porteuses. Il est mis en œuvre depuis juin 2018 et concoure entre autres à l’atteinte de l’objectif « 1 million de tonnes de riz par an à l’horizon 2021 ».

Le ministre des ressources animales, Sommanogo Koutou, à gauche, remettant un équipement motorisé

Le projet couvre 17 communes reparties dans six régions que sont le Centre, le Centre-Est, le Centre-Nord, le Centre-Ouest, l’Est et le Plateau Central. En termes d’approche, le ministre souligne que le ProValAB est mis en œuvre grâce à la collaboration avec les services techniques des ministères en charge de l’Environnement, de l’Eau, des Ressources animales, des communes et du secteur privé. C’est ce côté intégrateur du ProValAB qui réjouit le ministre Salif Ouédraogo.

Yabyouré Sawadogo, de la coopérative Namalgb-Zanga

A ce jour, le projet a réalisé des études de réhabilitation de cinq barrages, des études pour l’aménagement et la réhabilitation de 244 hectares de périmètres irrigués, la délimitation des zones de servitude de 10 barrages, le renforcement des capacités techniques de 3 000 acteurs dans le domaine agro-sylvo-pastoral, l’acquisition de matériel d’équipements pour les producteurs, etc. Le projet a en outre accompagné le recrutement et la prise en charge de 17 agents communaux chargés du suivi des activités de gestion des barrages, de l’eau et des terres aménagées.

Pour 2020, ProValAB prévoit de démarrer la reconstruction des barrages de Tanga, dans la commune d’Andemtenga, région du Centre-Est, et celui de Kogoli dans la commune de Tambaga, région de l’Est, etc.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment