Ministère de la Santé : Les infirmiers et sages-femmes se disent victimes de décisions dictées par d’autres professions

Le 17 septembre 2019, l’ordre national des infirmiers et infirmières du Burkina Faso adressait une note à ses membres sur le territoire national. Des dénonciations sur des faits jugés ambigus et graves et qui menaceraient l’avenir de la profession infirmière constituaient le principal sujet en référence aux décisions du Répertoire interministériel des métiers de l’Etat (RIME) adopté une semaine auparavant. A la suite de cette note, les infirmiers, sages-femmes et maïeuticiens ont, dans une déclaration en date du 24 septembre 2019, donné leur point de vue. L’emploi des infirmiers et sages-femmes du Burkina, selon la déclaration, doit suivre une structuration bien précise. Lisez plutôt.

Related posts

Leave a Comment