Mine : Dix étudiants en fin de stage à IAMGOLD Essakane reçoivent leurs attestations

Dix étudiants de l’École supérieure d’ingénierie de l’Université de Fada N’gourma, en fin de stage à la mine d’Essakane, ont reçu, le vendredi 23 octobre 2020 à Ouagadougou, leurs attestations. Quatre d’entre eux ont été embauchés par la mine.

C’est le fruit d’un partenariat entre une école d’ingénierie et une société minière. En effet, en vue de parfaire la formation des étudiants, l’Ecole supérieure d’ingénierie de Fada N’gourma a demandé et obtenu un stage d’un an pour dix étudiants.

Débuté le 2 janvier 2019, le stage s’est achevé le 1er janvier 2020 avec des prolongations de quatre mois pour certains selon les besoins des départements dans lesquels les étudiants effectuaient leur stage. En effet, les apprenants ont pu parfaire leur formation théorique en usine opérations, usine métallurgie, mine opérations, mine service technique et mine géologie.

Vue des participants à la cérémonie de remise des attestations

« Nous sortons grandis de ce programme de formation, pétris d’expérience, de savoir, oui du savoir-faire et du savoir-vivre en milieu professionnel, nonobstant quelques petites difficultés rencontrées », a indiqué le représentant des étudiants, Issaka Sawadogo. Selon lui, les stagiaires ont acquis des connaissances en gestion des résidus miniers, gestion des eaux, géotechnique minière, forage/dynamitage, chargement/transport des matériaux, contrôle de teneur et la cartographie de terrain, géologie de production, le traitement de minerai. Ces connaissances les rendent aptes pour accomplir différentes tâches dans le secteur minier. « Notre formation de base conciliée à ces acquis engrangés nous rend ainsi aptes à exécuter toute tâche qui a trait à la chaine de production minière partout où le besoin se fera sentir avec professionnalisme et dévouement », a affirmé Issaka Sawadogo.

« Des étudiants bien formés et compétents »

Le passage de cette première cohorte ne laisse pas indifférent le Directeur général d’IAMGOLD Essakane, Mohamed Ourriban pour avoir fait preuve de connaissances sur le secteur minier. « Vos étudiants sont très bien formés. Ils sont très compétents et vous devez en être toujours fier », a-t-il tenu à relever. Il a également ajouté que, pour sa société, c’est un devoir de soutenir la formation des jeunes. « Nous considérons que c’est un devoir de former la relève burkinabè, mais aussi et surtout un investissement de notre compagnie dans la jeunesse qui fera partie de notre legs dans le cadre de notre vision de développement durable. Dans cette vision, il y a les infrastructures, l’accès à l’eau, la santé, l’agriculture, l’élevage. Mais nous le savons tous l’éducation et la formation sont la clé du succès pour atteindre le développement économique et social pour la région du sahel et pour le pays tout entier », a ajouté le Directeur général d’IAMGOLD Essakane.

Mohamed Ourriban, directeur général d’IAMGOLD Essakane remettant à un étudiant son attestation de fin de stage

Un partenariat bénéfique pour les universités de Dori et de Fada N’gourma
La coopération entre IAMGOLD Essakane et l’ESIF dure depuis quatre ans. Dans le cadre de ce partenariat, les spécialistes de la mine dispensent des cours à l’ESIF. Il est également organisé chaque année des visites sur le site et des appuis financiers sont accordés par la mine. A ce titre, Pr Serge Diabouga, représentant le Ministre des Enseignements supérieurs, a relevé que la société a remis 400 millions de francs CFA, l’année dernière, en guise d’appui financier pour les Universités de Fada et de Dori.

A l’issue du stage, quatre étudiants ont été recrutés par IAMGOLD Essakane, d’autres ont aussi obtenu des emplois dans d’autres sociétés minières. Au regard du succès de cette première expérience, IAMGOLD Essakane promet de poursuivre le partenariat en vue de contribuer à former des jeunes Burkinabè aux métiers des mines.

J.T.B
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment