Médias : Mathias Tankoano démissionne du Conseil Supérieur de la Communication

Mathias Tankoano, avocat de profession, a démissionné de sa fonction de conseiller, et partant, de la présidence de l’organe de régulation des médias au Burkina Faso. C’est l’intéressé lui-même qui l’annonce sur sa page Facebook.

Il explique sa décision par le fait de sa nomination comme responsable aux questions électorales du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti au pouvoir, qui clôture ce 26 septembre 2021 son deuxième congrès extraordinaire.

Ancien conseiller spécial du président Roch Kaboré, Mathias Tankoano avait été nommé à la présidence du CSC le 20 juillet 2018 pour un mandat de cinq ans.

Nous vous proposons l’intégralité de la déclaration de M. Tankoano.Bonjour à toutes et à tous.
A l’issue du 2ème congrès extraordinaire du MPP, mes camarades ont porté leur choix sur moi pour conduire désormais les questions électorales du parti.
Je les remercie tous pour cette marque de confiance et de camaraderie.

En acceptant cette charge, je renonce désormais à ma fonction de conseiller du CSC et de président.
Je continue à solliciter les conseils et les bénédictions de tous.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment